Lot 131

Paris 2024

2015 McLaren P1

{{lr.item.text}}

€1,017,500 EUR | Sold

France Flag | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


language
Chassis No.
SBM12ABB7FW000285
Documents
Monegasque Certificat d'Immatriculation
  • The world’s first hybrid supercar, with electric motor boosting power to 903 brake horsepower
  • Still one of the fastest-accelerating cars on the road; capable of launching from 0 to 200 km/h in less than seven seconds
  • Odometer reads just 12,021 kilometres
  • Offered with McLaren dealer service history with most recent inspection carried out in October 2022
  • La première supercar hybride du monde, avec un moteur électrique qui porte la puissance à 903 ch
  • Encore aujourd'hui une des voitures les plus rapides du monde, capable d'accélérer de 0 à 200 km/h en moins de sept secondes
  • Compteur n'affichant que 12 021 km
  • Vendue avec un historique de révisions chez McLaren, la dernière ayant été effectuée en octobre 2022

When the McLaren P1 was launched in 2013, it stole a technological march on rivals such as Ferrari’s LaFerrari and Porsche’s 918 Spyder by being the world’s first hybrid supercar. With its already outrageously powerful 3.8-litre V-8 engine boosted by a 131 kilowatt electric motor, the P1 produced a combined 903 brake horsepower, and an equally prodigious 664 pound-feet of torque.

The hybrid powertrain provided other benefits, too, smoothing power delivery as the engine’s twin turbochargers spooled up, while gifting the P1 with a small electric-only driving range. It also made it one of the world’s quickest-accelerating production cars, with 0 to 100 km/h arriving in 2.8 seconds, and 0 to 200 km/h in 6.8 seconds, on the way to a maximum speed of 350 km/h.

Designed by McLaren’s Frank Stephenson (whose name appears on the front boot’s slam panel), the P1’s body incorporated active aerodynamics, including an airbrake spoiler, and the ability to be lowered by 50 millimetres in its race setting. McLaren’s interlinked hydropneumatic dampers could also be stiffened by up to 300 per cent in this mode, making the P1 hugely capable on a racetrack, yet still sufficiently supple for road use.

The McLaren P1 offered here was built in December 2014 and first registered in 2015. Presented in Volcano Orange, the car has been maintained by McLaren dealers from new, first by McLaren Monaco and later by McLaren Petersfield, as detailed by its accompanying service book. In October 2022, the P1 received a major service, inspection, and other refurbishment—including new engine mounts and suspension accumulator—at McLaren Petersfield, costing £28.824.30. The McLaren is offered with a battery charger.

Only 375 P1s were built, making it the rarest of the hybrid hypercar Holy Trinity. As such, it will surely remain collectable not only for its rarity, but for its innovative performance and stunning good looks.

Lorsque la McLaren P1 est dévoilée en 2013, elle vole la vedette à ses concurrentes comme la Ferrari LaFerrari et la Porsche 918 Spyder, en étant la première supercar hybride du monde. Avec son V8 de 3,8 litres déjà extrêmement puissant associé à un moteur électrique de 131 kW, la P1 dispose d'un total de 903 ch, avec un couple tout aussi prodigieux de 92 m.kg.

Le groupe motopropulseur hybride présente d'autres avantages, comme une arrivée de puissance progressive pendant que les deux turbocompresseurs montent en régime, tout en apportant à la P1 une petite autonomie sur le seul moteur électrique. Elle est aussi la voiture de série qui présente l'accélération la plus rapide du monde, en passant de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes, à 200 km/h en 6,8 secondes pour atteindre la vitesse de pointe de 350 km/h.

Dessinée chez McLaren par Frank Stephenson (dont la signature apparaît à l'avant, sous le panneau de fermeture du coffre), la carrosserie de la P1 est équipée de systèmes aérodynamiques actifs, comme un aileron de frein et la possibilité d'abaisser la garde au sol de 50 mm en mode compétition. Les amortisseurs hydropneumatiques McLaren interconnectés peuvent aussi être durcis de 300% sur ce mode, ce qui fait de la P1 une machine redoutable sur circuit, mais aussi suffisamment souple pour un usage routier.

La McLaren P1 proposée ici est sortie d'usine en décembre 2014 et a été immatriculée pour la première fois en 2015. De couleur "Volcano Orange", cette voiture a été entretenue depuis l'origine par des concessionnaires McLaren, d'abord par McLaren Monaco puis McLaren Petersfield, comme le confirme le carnet d'entretien qui l'accompagne. En octobre 2022, cette P1 a fait l'objet d'une grande révision avec quelques remises à niveau comme la pose de supports moteur neufs et d'un accumulateur de suspension — chez McLaren Petersfield, pour un total de 28 824,30 £. Cette McLaren est vendue avec un chargeur de batterie.

Seulement 375 exemplaires de P1 ont vu le jour, ce qui en fait la plus rare de la trilogie des hypercars hybrides. En tant que telle, elle restera aune pièce de collection non seulement pour sa rareté, mais aussi pour sa conception innovante, ses performances et son allure spectaculaire.