language

2015 Lamborghini Veneno Roadster

€4,500,000 - €5,500,000

RM | Sotheby's - PARIS 5 FEBRUARY 2020


Chassis No.
ZHWEB3ZD5FLA03002
  • The second of nine Veneno roadsters built
  • Just 450 km from new; virtually as-new throughout
  • Two owners from new, including a member of the Saudi Arabian royal family
NO INTERNET BIDDING AND ADVANCE REGISTRATION REQUIRED
TEMPORARY IMPORT

Looking to celebrate the company’s 50th anniversary, Lamborghini unveiled the Veneno at the 2013 Geneva Motor Show. Perhaps the most outlandish automobile ever produced from a company built on a reputation of creating wildly designed automobiles, the Veneno caused a fanfare when it was unveiled, making Ferrari’s LaFerrari, unveiled that year at Geneva as well, look almost pedestrian in comparison.

The designers at the Centro Stile Lamborghini pushed design to its limits, working to maximise downforce by increase handling stability through fast corners. With form truly following function, each crisp line serves to provide minimal drag and channel air to cool its engine. Carbon fibre plays a crucial role in its construction, with the car’s carbon monocoque visible within the car around its central tunnel and door stills.

Aside from its wild bodywork, the Veneno boasts Lamborghini’s naturally aspirated 6.5-litre V-12 engine tuned to produce 750 bhp. Providing 50 horsepower more than the original Aventador LP700-4, this increase in power was thanks to enlarging air intakes to the engine and modifying the exhaust. Capable of sprinting to 100 km/h from a standstill in 2.9 seconds, top speed is quoted by Lamborghini as being a staggering 355 km/h.

However, with only four Venenos produced (three built for a trio of very fortunate customers and one retained by Lamborghini themselves), it was instantly apparent that the demand was there for further ‘few-off’ Lamborghinis. The following year a roadster version of the Veneno was announced in a setting equally as thrilling as the car itself, onboard the Italian Navy’s aircraft carrier Cavour docked in Abu Dhabi in 2014.

Performance of the Veneno roadster remains identical to that of its closed sibling, despite the roadster being 50 kg heavier due to reinforcement of its chassis. Tipping the scales at just 1,490 kg, this gives the Veneno roadster a power-to-weight ratio of just 1.99 kg per horsepower. A true roadster, no roof was offered, making for a truly exhilarating driving experience. Nine examples were built, with each one being spoken for before the car was unveiled to the public.

Of those nine Veneno roadsters, this example was the second to leave the factory, and it was bought from the first owner by a member of the House of Saud, the royal family of Saudi Arabia. Finished in a Matte Black over an interior trimmed in lime green and black leather, the car also boasts lime-green pinstriping on the exterior, adding a touch of contrast and personality to its fighter-jet-like bodywork. Since departing Sant’Agata, the car has travelled just 450 km from new and remains in virtually as-new condition both inside and out.

Set to be a future classic and undoubtedly one of the most desirable Lamborghinis ever built, it is clear that the Veneno’s design will continue to influence Lamborghini’s regular production cars for years to come. This would be a centrepiece of any collection of 21st-century hypercars.

  • Le deuxième des neuf roadsters Veneno construits
  • Seulement 450 km depuis l'origine ; comme neuve
  • Deux propriétaires depuis l'origine, dont un membre de la famille royale saoudienne
  • Dans le cadre des célébrations de son 50e anniversaire, Lamborghini présenta la Veneno au Salon de Genève 2013. C'était probablement la plus excentrique des voitures produites par une entreprise réputée pour ses créations radicales, et elle fit grand bruit lorsqu'elle fut dévoilée, au point que la Ferrari LaFerrari, également présentée à Genève cette même année, passa presque pour une voiture sage.

    Les stylistes du Centro Stile de Lamborghini firent des choix extrêmes en cherchant à maximiser les efforts de placage au sol pour améliorer la stabilité dans les virages serrés pris à vitesse élevée. Les formes étaient véritablement dictées par la fonction, et chacune des lignes acérées était conçue pour réduire la traînée aérodynamique et alimenter le moteur en air de refroidissement. La fibre de carbone tenait une place cruciale dans la construction, et l'on pouvait apercevoir la structure monocoque en carbone à l'intérieur, autour du tunnel central et des seuils de portes.

    En complément à sa carrosserie sans compromis, la Veneno arborait le V12 atmosphérique Lamborghini de 6,5 litres dans une version délivrant 750 chevaux. Le gain de 50 chevaux par rapport à l'Aventador LP700-4 d'origine était dû à des entrées d'air moteur agrandies et à des modifications sur l'échappement. La voiture abattait le 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et Lamborghini annonçait le chiffre vertigineux de 355 km/h.

    Avec seulement quatre Veneno construites (trois pour un trio de très riches clients et la dernière conservée par Lamborghini), il fut immédiatement clair qu'il existait une demande pour quelques autres exemplaires. L'année suivante, 2014, vit l'annonce d'une version roadster de la Veneno, effectuée dans un cadre aussi impressionnant que la voiture elle-même, à bord du Cavour, un porte-avions de la Marine italienne amarré à Abu Dhabi.

    Les performances du roadster Veneno étaient identiques à celle de son jumeau le coupé, malgré les 50 kg supplémentaires dus au renforcement du soubassement. Avec ses 1 490 kg, le roadster Veneno affichait un rapport poids-puissance de tout juste 1,99 kg par cheval. C'était un vrai roadster, sans aucun toit proposé, qui promettait une expérience de conduite véritablement exaltante. Il y en eut neuf exemplaires construits, tous réservés avant même que la voiture soit présentée au public.

    Cet exemplaire est le deuxième des neuf à avoir quitté l'usine ; il a été acheté à son premier propriétaire par un membre de la Maison souveraine d'Arabie Saoudite, la famille royale d'Arabie Saoudite. La voiture est noir mat avec intérieur en cuir noir et citron vert et son extérieur est décoré de fines rayures citron vert qui viennent ajouter une touche de contraste et de personnalité à cette carrosserie d'avion de chasse. Depuis son départ de Sant’Agata, elle n'a parcouru que 450 km et est restée comme neuve, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

    La Veneno est bien partie pour devenir une voiture de collection et c'est à n'en pas douter la plus attrayante des Lamborghini jamais construites. Son style va continuer à influer sur la production de Lamborghini pour les années à venir. Cette voiture pourrait constituer le pivot de toute collection d'hypercars du 21e siècle.



    Suggested lots

    5 February 2020

    Paris

    Place Vauban, Paris, France

    RM | SOTHEBY'S

    6 - 7 March 2020

    Amelia Island

    The Ritz-Carlton, Amelia Island, Florida

    RM | SOTHEBY'S