language

2017 Ferrari F12tdf

Sold For €1,197,500

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
ZFF81BHT1H0222120
  • Stunning Brunito paint over a special tan interior
  • Single ownership and less than 2,600 km from new
  • Truly one of the most spectacular F12tdfs built
  • Stunning Brunito paint over a special tan interior
  • Single ownership and less than 2,600 km from new
  • Truly one of the most spectacular F12tdfs built
TEMPORARY IMPORT

Looking to harken back to their great GT cars of the 1950s with the high-performance version of the F12 Berlinetta, Ferrari chose to name it the F12tdf, for Tour de France. A nickname originally given to the 250 GT Berlinetta Competizione in the late 1950s after its stunning streak of wins at the Tour de France Automobile. Very much echoing those cars in terms of silhouette, only 799 examples would be produced, keeping it a truly limited-production automobile.

Much like the Tour de France of the 1950s, at the F12tdf’s heart is a V-12 engine, producing a massive 769 bhp, 39 bhp more than the standard F12 Berlinetta. Furthermore, Ferrari’s engineers were able to shed 110 kg of weight. Its performance figures are truly outstanding. Accelerating from 0–100 km/h takes just 2.9 seconds, and arriving at 200 km/h will happen precisely five seconds later. To put this performance into perspective, the F12tdf will lap Fiorano in 1:21:00, only 1.3 seconds after the LaFerrari.

Produced in September of 2016, what makes this F12tdf stand out from the rest is its absolutely stunning specification. Specified with the assistance of Ferrari’s Tailor Made department, the colour chosen for the exterior was Brunito, a light purple, almost aubergine colour, which gives the car a subtle, yet sophisticated look, in addition to several carbon fibre accents and the car’s black painted wheels.

Inside, the F12tdf’s interior is trimmed in a very high-quality, distressed tan leather, allegedly sourced after the owner brought a horse saddle to Ferrari and requested they match it for the seats in his new car. With embossed cavallinos in the headrests, further details on the seats includes deep red piping around the edges of the seats. The upper segment of the dashboard and steering wheels are trimmed in black leather to prevent glare whilst driving, but the lower dashboard, transmission tunnel and even the shielding around the passenger footwell-mounted fire extinguisher are trimmed in the same leather as the seats, making for a truly luxurious driving environment.

Having travelled just less than 2,600 km from new, the F12tdf presents in excellent condition both inside and out. It is without doubt the ultimate front-engined Ferrari supercar and a true modern-day collectable that will continue to be held in high esteem by collectors and enthusiasts for years to come.

Magnifique couleur extérieure Brunito ; intérieur brun spécifique

Un seul propriétaire ; moins de 2 600 km depuis l'origine

Véritablement l'une des F12tdf les plus spectaculaires

Ferrari voulait que sa version hautes performances de la F12 Berlinetta fasse référence aux glorieuses GT des années 1950, aussi choisit-il de la nommer F12tdf, pour Tour de France. C'était le surnom qui avait été donné à la 250 GT Berlinetta Competizione de la fin des années 1950 à l'issue de sa série de magnifiques victoires au Tour de France Automobile. L'actuelle, dont la silhouette évoquait fort celle de ses ancêtres, ne serait produite qu'à 799 exemplaires, de façon à demeurer une automobile rare.

Tout comme dans les Tour de France des années 1950, le cœur des F12tdf est un V12 qui délivre l'énorme puissance de 769 chevaux, 39 de plus que celui de la F12 Berlinetta standard. Par ailleurs, les ingénieurs de Ferrari ont réussi à gagner 110 kg, et l'ensemble donne des chiffres de performance vraiment incroyables : elle accélère de 0 à 100 km/h en seulement 2,9 secondes et les 200 km/h sont atteints exactement 5 secondes plus tard. Pour apprécier ces chiffres, il faut savoir que la F12tdf boucle le tour de piste de Fiorano en 1'21"00, soit en seulement 1,3 secondes de plus que la LaFerrari.

Cette F12tdf a été produite en septembre 2016 ; ce qui la fait ressortir des autres, c'est sa définition absolument éblouissante. Sa teinte extérieure, définie avec l'aide du Département personnalisation de Ferrari, est le Brunito, un pourpre clair, presque aubergine, qui confère à la voiture un aspect raffiné et sophistiqué, confirmé par de nombreux décors en fibre de carbone et des roues peintes en noir.

L'intérieur de la F12tdf est garni d'un cuir brun patiné de très haute qualité ; il se dit que sa couleur est celle d'une selle d'équitation que son acheteur avait apportée chez Ferrari en lui demandant de la reproduire pour les sièges de sa future voiture. Ces sièges, aux Cavallinos estampés sur les appuie-têtes, sont dotés sur leur périphérie de passepoils rouge profond. Le dessus de la planche de bord et le volant sont gainés de cuir noir, pour éviter les reflets gênants pour le conducteur, mais la partie inférieure de la planche de bord, le tunnel de transmission et même le capotage de l'extincteur monté aux pieds du passager sont gainés du même cuir que les sièges, ce qui donne à l'habitacle une touche véritablement luxueuse.

Cette F12tdf n'a parcouru qu'à peine 2 600 km depuis l'origine. Elle est en excellent état, tant intérieur qu'extérieur. C'est sans aucun doute la plus aboutie des supercars à moteur avant de Ferrari, et un véritable objet de collection contemporain qui va continuer, pendant les années à venir, à être fort prisé des collectionneurs et des passionnés.

Suggested lots

RM | AUCTIONS

Auburn Fall

NOW INVITING CONSIGNMENTS
3 - 6 September 2020

RM | AUCTIONS

Hershey

CONSIGNMENTS INVITED THROUGH 2 SEPTEMBER
8 - 9 October 2020