Lot Number
191
language

1980 Ferrari 512 BB 'Competizione'

€395,000 - €455,000

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
Engine No.
31159
00088
  • Upgraded by the first owner with the factory-specified ‘Le Mans Kit’
  • Delivered as new to founding member of Ferrari Club Deutschland Markus Kiesgen
  • Competed at the CER in Port di Mao, Spa Classic and the 2016 and 2018 Le Mans Classic
  • Accompanied by a current FIA Rennpass
  • Upgraded by the first owner with the factory-specified ‘Le Mans Kit’
  • Delivered as new to founding member of Ferrari Club Deutschland Markus Kiesgen
  • Competed at the CER in Port di Mao, Spa Classic and the 2016 and 2018 Le Mans Classic
  • Accompanied by a current FIA Rennpass

Nineteen seventy-six was a dark year for Ferrari in terms of GT racing. Distracted by Niki Lauda’s success in Formula 1, Ferrari had left its clients with no factory assistance, and for the first time in Ferrari’s fabled history, no Ferraris would compete at that year’s 24 Hours of Le Mans. Just up the road, however, Ferrari had just unveiled the successor to the 365 GT4 BB – the Ferrari 512 BB.

A larger 5.0-litre V-12 engine, clothed within a beautifully styled body proved a success – the 512 BB was Ferrari’s top supercar until the Testarossa. With petitioning from serious customers, Ferrari’s Customer Assistance department started development on a racing version of the 512 in 1978. The result, a gentle monster packed in one of the sexiest GT bodies around, can be seen here.

Chassis no. 31159 was fitted with the factory ‘Le Mans Kit’ by original owner Markus Kiesgen, a founding member of the Ferrari Club Deutschland, immediately after taking delivery. This upgrade saw power output increased to 460 bhp, with the overall weight of the car decreased to 1,230 kg. The bodywork of chassis 31159 was also modified – this included 9- and 12-in. rims, the removal of the pop-up headlights, front and rear spoilers to aid in aerodynamics, and fender flares to cover the racing tyres. The car also received larger brakes to keep its additional performance in check.

Raced by Kiesgen between 1980 and 1985 in Germany, the vehicle was entirely revised by Bratke Motorsport in 2006. The engine and gearbox were overhauled, the bodywork restored, a FT 3 tank installed, and a contemporary FIA-approved roll cage mounted. After a 2012 race at the Red Bull Ring where the oil supply caused engine seizure, a yearlong engine restoration was undertaken with the goal to bring the 512 BB LM up to 2014 safety standard. Most recently, chassis 31159 competed at the Le Mans Classic in 2016 and 2018. Prior to Le Mans in 2018, an engine rebuild was undertaken and inspection, confirming it adheres to current safety standards. Accompanied by a current FIA Rennpass and engine rebuild invoices confirming it produces 475 bhp, this would continue to be an excellent entry to historic racing events around Europe.

• Modifiée par le premier propriétaire avec le "Kit Le Mans" d'usine

• Livrée neuve à Markus Kiesgen, membre fondateur du Ferrari Club Deutschland

• A couru en CER à Port di Mao, Spa Classic et au Mans Classic 2016 et 2018

• Accompagnée d'un passeport FIA actuel

L'année 1976 n'a pas été brillante pour Ferrari, en terme de compétition GT. Concentré sur les succès de Niki Lauda en Formule 1, le constructeur a abandonné ses clients en ne leur fournissant aucune assistance et, pour la première fois dans la fabuleuse histoire de la marque, aucune Ferrari n'a pris cette année-là le départ des 24 Heures du Mans. Mais pour la route, Ferrari a tout de même dévoilé la remplaçante de la 365 GT4 BB, la Ferrari 512 BB.

Avec un plus gros moteur V12 de 5 litres, habillé d'une superbe carrosserie, elle a ouvert la route du succès : la 512 BB était la supercar de Ferrari, avant la Testarossa. Sous la pression de plusieurs clients sérieux, le département assistance clients de Ferrari a commencé en 1978 la mise au point d'une version compétition de la 512. Le résultat, un monstre doté de la carrosserie GT la plus séduisante du moment, peut être admiré ici.

Ce châssis n°31159 a été équipé du "Kit Le Mans" d'usine par son premier propriétaire Markus Kiesgen, membre fondateur du Ferrari Club Deutschland, juste après qu'il a pris livraison de la voiture. Cette modification permettait une augmentation de puissance de 46 ch, tout en abaissant le poids à 1 230 kg. La carrosserie de 31159 a été elle aussi modifiée à cette occasion, avec des jantes de 9 et 12 pouces de large, le remplacement des phares escamotables, des spoilers avant et arrière pour améliorer l'aérodynamique, et des extensions d'ailes pour abriter les pneus compétition. La voiture a également reçu des freins plus gros, pour qu'ils soient à la hauteur des nouvelles performances.

Utilisée en course par Kiesgen en Allemagne entre 1980 et 1985, cette voiture a été entièrement révisée en 2006 par Bratke Motorsport. Le moteur et la boîte de vitesses ont été revus, la carrosserie restaurée, un réservoir FT 3 installé, de même qu'un arceau-cage contemporain homologué FIA. Après une course en 2012 sur le Red Bull Ring où un défaut de lubrification a provoqué le blocage du moteur, celui-ci a fait l'objet d'une restauration qui a duré un an, avec pour ambition d'amener cette 512 BB LM aux standards de sécurité de 2014. Plus récemment, ce châssis n°31159 a pris part au Mans Classic en 2016 et 2018. Avant l'épreuve de 2018, une reconstruction moteur a été menée à bien et une inspection a pu constater qu'il répondait bien aux standards de sécurité actuels. Accompagnée d'un passeport FIA actuel et de factures de reconstruction moteur confirmant qu'il développe 475 ch, cette 512 BB LM reste une excellente machine pour prendre part aux compétitions historiques organisées en Europe.


Addendum

Please note this car is offered with a German Fahrzeugbrief


Suggested lots

30 November 2019

Abu Dhabi

Yas Marina Circuit, Yas Island, Abu Dhabi, United Arab Emirates

RM | SOTHEBY'S

16 - 17 January 2020

Arizona

Arizona Biltmore Resort & Spa, Phoenix, Arizona

RM | SOTHEBY'S