1959 Lister-Jaguar Costin

RM | Sotheby's - PARIS 2019


Chassis No.
BHL2-59
  • Ex-works, driven by Ivor Bueb and Bruce Halford in the 1959 24 Hours of Le Mans
  • Previously owned by Peter Kaus, and displayed in the remarkable Rosso Bianco Museum
  • Raced extensively in historic events over the last decade and presented in race-ready condition

Dominating the British Sports Car racing in the 1957 and 1958 seasons with Archie Scott-Brown driving, Brian Lister developed a new car for 1959 with aerodynamicist Frank Costin. Constructed around the same basic chassis as the ‘Knobbly’ but incorporating Costin’s aims of low frontal area and low drag, the 1959 Lister-Jaguar could not have looked further removed from the previous season’s car.

The first ‘Works’ Costin constructed, chassis no. BHL 2-59 was apparently driven to a debut victory by double Le Mans winner Ivor Bueb in the Sussex Trophy race at Goodwood on Easter Monday 1959. Two weeks later, Bueb finished 5th in the British Empire Trophy at Oulton Park, sharing fastest lap with the 2nd-placed Jack Brabham’s Cooper Monaco. At Crystal Palace in May, Bueb was 4th behind the Coopers of Salvadori and Jim Russell and the Lotus of Graham Hill. The following month, the car was entered at Le Mans in a two-car ‘Works’ team, driven by Bueb and Lister stalwart Bruce Halford and confirmed by accompanying Le Mans entry forms. As a round of the 3.0-litre-limited World Sports Car Championship, all Jaguar-engined cars were forced to run the notoriously unreliable de-stroked version of the hitherto bulletproof XK engine.

Although the race started positively for Lister, the sister car of Walt Hansgen and Peter Blond suffered engine failure after four hours. Running as high as 4th after eight hours – BHL 2-59 succumbed to the same fate after 121 laps. Bueb’s 6th place at the British Grand Prix meeting at Aintree aside, this was BHL 2-59’s ‘Works’ swansong. Following Brian Lister’s decision to withdraw from racing the following week – the car was offered for sale at the end of the 1959 season by renowned London car dealership The Chequered Flag.

It is believed that BHL 2-59 made its way to California sometime in early 1960. For the next two seasons it was raced by Dave Ridenour extensively in SCCA, USAC and California Sports Car Club events, taking wins at Riverside and Laguna Seca and other podium placings at Cotati, Stockton, Sacramento and Vaca Valley. His last recorded outing with the car was a 2nd place at Cotati in May 1962.

After the Lister-Jaguar’s return to the UK in 1983, it raced in a handful of historic races with new owner Chris Drake, before being sold to Peter Kaus for display in his Rosso Bianco Museum. Residing there until acquired by the consignor in 2006, it has been a frequent historic racing competitor, appearing at the Le Mans Classic and Goodwood Revival, and has enjoyed multiple victories in VSCC and AMOC 1950s Sports Car events.

Accompanied by a recent report from marque specialist Chris Keith-Lucas, he identifies the chassis as retaining several features unique to Costin Listers, including the distinctive rectangular chassis cross member and the rear trailing arm pick-ups being located outside the main chassis tubes (and not inside, as on earlier Knobblys). The report identifies that the car is fitted with a works specification 3.8-litre dry-sump engine with wide-angle cylinder head and a fully syncromesh XK gearbox.

Fully race prepared and ready to compete with only one outing after a recent engine rebuild, BHL 2-59 is ready for use in any of the multitude of 1950s sports car races for which it is eligible.


• Voiture d'usine, pilotée par Ivor Bueb et Bruce Halford aux 24 Heures du Mans 1959

• Autrefois propriété de Peter Kaus, qui l'a exposée dans l'admirable Musée Rosso Bianco

• A pris part à plusieurs courses d'époque ces dix dernières années ; prête à courir telle que présentée

Après avoir dominé en 1957 et 1958 le British Sports Car Racing avec Archie Scott-Brown au volant, Brian Lister entreprit de développer pour 1959 une nouvelle voiture, avec l'aide de l'aérodynamicien Frank Costin. Construite sur le même châssis que la 'Knobbly' mais répondant aux exigences de faible surface frontale et de faible traînée de Costin, la Lister-Jaguar 1959 ne pouvait pas s'écarter davantage de la voiture de la saison précédente.

La première Costin "d'usine", le châssis n° BHL 2-59, semble avoir connu son premier succès entre les mains du double vainqueur du Mans Ivor Bueb lors du Sussex Trophy de Goodwood, le lundi de Pâques 1959. Deux semaines plus tard, Bueb termina 5e lors du British Empire Trophy d'Oulton Park où il partagea le meilleur temps au tour avec la Cooper Monaco de Jack Brabham, classé 2e. En mai, au Crystal Palace, Bueb termina 4e derrière les Cooper de Salvadori et Jim Russell et la Lotus de Graham Hill. Le mois suivant, la voiture fut engagée au Mans dans une équipe de deux voitures "d'usine", pilotées par Bueb et Bruce Halford, le fidèle soutien de Lister, ce qui est confirmé par les registres d'engagement du Mans. Du fait de leur participation au Championnat du Monde des voitures de sport de moins de 3 litres, toutes les voitures motorisées par Jaguar devaient utiliser la version à course réduite, notoirement peu fiable, du moteur XK jusqu'alors irréprochable.

Alors que la course avait bien démarré pour Lister, Walt Hansgen et Peter Blond furent victimes sur l'autre voiture d'une panne moteur survenue au bout de quatre heures. La BHL 2-59, qui était arrivée au bout de huit heures à la 4e place, subit le même sort après 121 tours. Mis à part la 6e place de Bueb au Grand Prix de Grande-Bretagne d'Aintree, ce fut là le chant du cygne de la BHL 2-59 "d'usine". Dès la semaine suivante, Brian Lister décida de se retirer de la compétition et la voiture fut confiée à la fin de la saison 1959 à une concession londonienne bien connue, The Chequered Flag, pour être vendue.

Il semble que la BHL 2-59 soit partie pour la Californie au début de 1960. Entre les mains de Dave Ridenour, elle participa les deux saisons suivantes à de nombreuses épreuves du SCCA, de l'USAC et du California Sports Car Club ; le pilote remporta des victoires à Riverside et Laguna Seca, ainsi que des podiums à Cotati, Stockton, Sacramento et Vaca Valley. Sa dernière course connue sur cette voiture lui apporta une place de 2e à Cotati, en mai 1962.

La Lister-Jaguar revint en 1983 au Royaume-Uni, où son nouveau propriétaire l'engagea dans plusieurs épreuves de véhicules d'époque, avant de la revendre à Peter Kaus qui l'exposa au musée Rosso Bianco. C'est là qu'elle résida jusqu'à ce que son vendeur l'acquière en 2006 ; elle participa fréquemment à des épreuves de véhicules d'époque, telles les Le Mans Classic et Goodwood Revival, et connut de nombreuses victoires lors de manifestations du VSCC et de l'AMOC réservées aux sportives de années 1950.

Un récent rapport de Chris Keith-Lucas, le spécialiste de la marque, indique que son châssis présente des caractéristiques spécifiques aux Costin Lister, telles qu'une traverse de châssis rectangulaire et des supports de bras de suspension arrière implantés à l'extérieur des tubes du châssis (et non à l'intérieur, comme c'était le cas sur les premières Knobbly). Il indique aussi que la voiture est équipée d'un 3,8 litres d'usine à carter sec avec culasse à grand angle, ainsi que d'une boîte XK entièrement synchronisée.

La BHL 2-59 n'a effectué qu'une sortie depuis la récente réfection de son moteur. Elle est préparée pour la compétition et est prête à courir dans n'importe laquelle des nombreuses épreuves pour sportives des années 1950 auxquelles elle est éligible.



Suggested lots

17 - 18 January 2019

Arizona

Arizona Biltmore Resort & Spa, Phoenix, Arizona

RM | SOTHEBY'S

6 February 2019

Paris

Place Vauban, Paris, France

RM | SOTHEBY'S