Lot Number
136
language

1962 Ferrari 250 GT Cabriolet Series II by Pininfarina

Sold For €1.692.500

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - MONACO 12 MAY 2018


Chassis No.
3459 GT

Documents: Monegasque Certificat d'Immatriculation

  • Ferrari Classiche certified; original engine and gearbox
  • The 172nd of just 200 examples produced
  • Beautifully restored by some of Italy’s finest craftsmen
  • Ferrari Classiche certified; original engine and gearbox
  • The 172nd of just 200 examples produced
  • Beautifully restored by some of Italy’s finest craftsmen
Please note that Internet bidding is not available for this lot. Interested parties that are unable to attend the sale may register to bid by telephone or place a commission bid online at rmsothebys.com.

Seeking to fit a slightly different demographic than most of Ferrari’s racier offerings, the 250 GT cabriolet was marketed to clients as a true gentleman’s grand tourer, a car capable of crossing continents at high speed and in supreme comfort. Delivering the performance that Ferrari’s usual clientele had come to enjoy, the 250 GT cabriolet gave no concessions to luxury. With a spacious boot more than capable of holding a weekend’s worth of luggage for two, it was the ideal choice for motoring along the South of France or the Italian coast.

Ferrari unveiled a second generation of the Pinin Farina-designed cabriolet at the 1959 Paris Motor Show which offered a handful of mechanical and cosmetic updates over its predecessor. Perhaps the most noticeable change was the car’s new open headlights, along with a slightly more rounded nose and rear fenders, paired with elongated tail lamp lenses. Looking to increase comfort, both the interior and trunk were redesigned to offer more space.

In terms of performance, series II cabriolets were all fitted with disc brakes in addition to Ferrari’s latest Colombo V-12, designated Tipo 128F. In this new engine, the spark plugs were relocated to the outside (rather than in-between the V), and the coil-valve springs were substituted for hairpins. This new architecture allowed for more head studs per cylinder and non-siamesed porting. This resulted in a better breathing engine with improved torque and reliability. To boot, the 128F also facilitated far easier and quicker changing of the plugs, to the enduring relief of both mechanics and owners alike.

Originally finished in Grigio Notte (18933 M) over a Rosso (VM 3171) interior in vinyl and leather, chassis no. 3459 GT was completed in July 1962 and fitted with a factory hard top. The car was sold new to Pezziol GB S.p.A., based in Milan, Italy. It remained in company ownership for 15 years before it was purchased by its second registered owner, Clara Giuli. Domiciled at the same address of Pezziol GB S.p.A., it can be assumed that she and her family owned the business and used the car under its ownership.

Chassis no. 3459 GT would remain in Milan with its next owner, Pier Luigi Bottini, who purchased the car in January 1983, and it was spotted being driven by him in the Ferrari Days in Modena later that year. The car would remain in Italy for the following 20 years, passing through five successive owners in Torino, Mornago, Ispra and two owners in Novara.

Purchased by its current owner in 2012, this Ferrari was restored by some of Italy’s finest craftsmen in the Modena area. The mechanical restoration was undertaken by Toni Auto in Maranello, while the interior was retrimmed in black leather with beige carpets by Luppi in Modena, and the car was repainted in Grigio Conchiglia by Sport Auto in Modena. These colours were chosen by the current owner as his father had purchased a 250 GT Cabriolet in that exact livery. In 2013, it was certified by Ferrari Classiche and confirmed to be retaining its original drivetrain, including engine and gearbox.

Perhaps one of the most liveable and versatile cars in the 250 family of Ferraris, the Series II Cabriolet is a wonderful automobile to drive and enjoy, coupling the performance of Ferrari’s legendary Colombo V-12 along with the joy of open-top motoring. With known Italian ownership history from new and restoration work at the hands of some of the most reputable Ferrari restorers in the marque’s hometown, chassis 3459 GT is a splendid example of its breed and begs to be driven and enjoyed by its next caretaker.

• Certifiée Ferrari Classiche ; moteur et boîte de vitesses d'origine

• Le 172e de 200 exemplaires produits

• Magnifiquement restaurée par certains des meilleurs artisans italiens

Cherchant à attirer une clientèle légèrement différente de celle achetant les Ferrari les plus sportives, la 250 GT cabriolet était proposée aux acheteurs comme une vraie voiture de grand tourisme pour gentlemen, une machine capable de traverser les continents à vitesse élevée dans un confort de haut niveau. Avec des performances qui correspondaient à ce que la clientèle habituelle de la marque s'était habituée à connaître, la 250 GT ne faisait aucun compromis dans le domaine du luxe. Avec un coffre spacieux pouvant largement accueillir les bagages de deux personnes pour un week-end, elle constituait un choix idéal pour se rendre sur la Côte d'Azur ou la Riviera italienne.

Ferrari dévoilait la deuxième génération du cabriolet dessiné par Pinin Farina au Salon de Paris 1959 ; il comportait plusieurs améliorations mécaniques et esthétiques par rapport à la version précédente. Sans doute le changement le plus notable concernait-il les phares non profilés, ainsi qu'un avant légèrement plus arrondi, des ailes arrière plus étirées et des feux arrière plus allongés. Dans le but d'offrir plus de confort, l'habitacle et le coffre étaient modifiés et constituaient un ensemble plus spacieux,

En terme de performances, les cabriolets Série II étaient tous équipés de freins à disques en plus de la dernière version du V12 Colombo, désignée Tipo 128F. Sur ce moteur, les bougies étaient déplacées à l'extérieur du V (au lieu d'être à l'intérieur comme précédemment) et les ressorts de soupapes hélicoïdaux laissaient place à des ressorts à épingle. Cette nouvelle architecture permettait d'augmenter le nombre de goujons par cylindre. Il résultait de tout cela une amélioration des flux de gaz et une augmentation du couple et de la fiabilité. De plus, sur le moteur 128F le remplacement des bougies était plus facile, au grand soulagement des mécaniciens et des utilisateurs.

A l'origine de teinte "Grigio Notte" (18933 M) avec intérieur "Rosso" (VM 3171) en cuir et vinyle, cette voiture (châssis n°3459 GT) est sortie d'usine en juillet 1962, équipée d'un hard-top d'usine. Elle a été vendue à Pezziol GB S.p.A., société basée à Milan. Elle est restée en possession de l'entreprise pendant 15 ans avant d'être achetée par sa deuxième propriétaire, Clara Giuli. Domiciliée à la même adresse que Pezziol GB S.p.A., il est probable qu'elle et sa famille aient été propriétaires de l'entreprise et qu'ils aient utilisé la voiture quand elle était immatriculée à son nom.

Cette 250 GT n° 3459 GT est restée à Milan avec son propriétaire suivant, Pier Luigi Bottini, qui l'a achetée en janvier 1963 et qui a été remarqué au volant aux Ferrari Days, à Modène, plus tard dans l'année. La voiture est restée en Italie au cours des 20 années suivantes, passant entre les mains de cinq propriétaires successifs à Turin, Mornago, Ispra et deux propriétaires à Novara.

Achetée en 2006 par son actuel propriétaire, un amateur italien résident à Monaco, cette Ferrari a été restaurée par certains des artisans italiens les plus talentueux de la région de Modène. La remise en état mécanique a été menée à bien par Toni Auto, à Maranello, et la sellerie intérieure a été refaite en cuir noir avec moquette beige par Luppi, à Modène. La peinture "Grigio Conchiglia" a été confiée à Sport Auto, à Modène. Ces couleurs ont été choisies par l'actuel propriétaire car son père avait autrefois acheté une 250 GT cabriolet exactement dans cette livrée. En 2013, cette voiture recevait une certification Ferrari Classiche, ce qui permettait de confirmer qu'elle était encore équipée de son moteur et de sa boîte de vitesses d'origine.

Peut-être une des voitures les plus utilisables et polyvalentes de la famille des 250, le cabriolet Série II est un automobile merveilleuse à utiliser, car elle associe les performances du légendaire V12 Colombo au plaisir de la conduite en voiture découverte. Avec un historique de propriété connu depuis l'origine et des travaux de restauration effectués par certains des restaurateurs les plus réputés de la ville natale de Ferrari, cette 250 GT châssis 3459 GT est un exemplaire splendide et offre toutes les qualités dont son prochain propriétaire pourra pleinement profiter.



Suggested lots

15 - 17 August 2019

Monterey

Monterey Conference Center, Monterey, California

RM | SOTHEBY'S

29 August - 1 September 2019

Auburn Fall

Auburn Auction Park, Auburn, Indiana

RM | AUCTIONS