Lot Number
137
language

1954 Austin-Healey 100 'Special Test' Recreation

€140,000 - €170,000

RM | Sotheby's - MONACO 12 MAY 2018


Chassis No.
BN1/222062

Documents: Swiss Carte Grise

  • Meticulous recreation of Mille Miglia 100 S prototype by Steve Pike
  • Based on an early 100 BN1
  • Featured in Austin-Healey publications in both Australia and the UK
  • An exciting tribute to drive and enjoy with competition potential
  • Meticulous recreation of Mille Miglia 100 S prototype by Steve Pike
  • Based on an early 100 BN1
  • Featured in Austin-Healey publications in both Australia and the UK
  • An exciting tribute to drive and enjoy with competition potential

The Austin-Healey 100 was a radical departure for the firm when launched in 1953, so competition was vital for success. The Works Special Test 100 was developed for this with stiffer suspension, a lighter body, and an uprated engine, providing a top speed of around 130 mph, making it ideal for events such as the Mille Miglia. Publicity from the 1954 Mille Miglia, where Lance Macklin finished 23rd, lifted global sales, which would have included this car, delivered to Australia in standard BN1 form according to its BMIHT certificate. At some point in the 1970s, the car was involved in an accident and was parked outside thereafter for three decades before being purchased by Steve Pike, a highly regarded Austin-Healey restorer in Australia.

In 2014, the current owner commissioned him to create a replica of the Mille Miglia Special Test cars. Based on meticulous research, no detail was overlooked to make sure this recreation would be as authentic as possible in its pursuit of recreating the number 551 entry from the 1954 Mille Miglia as it existed in period in ‘Special Test’ configuration.

The six-month project included fitting numerous parts that were not fitted to the standard 100 and in some cases the 100 S, resulting in many new parts being utilised. Only the platform from the 100 donor car was used, which received a new alloy sub-frame and doors. The front and rear shrouds were used, but the guards, doors, bonnet, and boot lid were all replaced with alloy. A four-cylinder 100 block was modified to fit a new 100 S cylinder head that was cast in Melbourne and fitted to specially made manifolds. The engine also received a works camshaft, twin 1¾ SU carburettors, a new alloy 100 S-spec oil cooler, and a Marston alloy radiator built to period configuration.

The gearbox is a David Brown S430 four-speed as original and is mated to a bellhousing cast especially for this project, channelling power to a rear differential with a 2.29:1 ratio. Disc brakes can be found at all four corners and are copied from those originally fitted to the 100 S, whilst the callipers, piston housings, rotors, and wheel hubs were made to prototype specifications. The Dunlop 16-inch magnesium peg drive wheels were supplied by a manufacturer in the UK and fitted with Avon tyres for road use. Even the wiring harness was copied from NOJ 393 (one of the original Special Test cars), produced by Vintage Wiring Harness in Melbourne. The body was finished in the correct Docker light metallic green.

It was entered for its sole race at Phillip Island, Australia, in 2016, before being shipped to the owner’s Swiss home where it has been used sparingly around Italy and the Alps. The next owner will have an exciting Austin-Healey ready to race or use recreationally.

• Reconstitution méticuleuse du prototype de la 100 S des Mille Miglia effectuée par Steve Pike

• Sur la base d'une des premières 100 BN1

• Citée dans des publications d'Austin-Healey en Australie et au Royaume-Uni

• Un hommage enthousiasmant doté d'un potentiel sportif, à conduire et à apprécier

L'Austin-Healey 100, lancée en 1953, était un changement radical pour son constructeur ; la compétition était donc essentielle pour son succès. La 100 Spéciale Essais de l'usine fut développée à cet effet avec une suspension raffermie, une carrosserie allégée et un moteur gonflé, qui lui faisait atteindre environ 209 km/h, ce qui la rendait parfaite pour des épreuves telles que les Mille Miglia.

Les retombées des Mille Miglia 1954, où Lance Macklin termina 23e, firent grimper les ventes mondiales, dont fait partie cette voiture qui, selon son certificat du BMIHT, fut livrée en Australie sous forme d'une BN1 de série. Quelque part pendant les années 1970, elle fut impliquée dans un accident et resta immobilisée à l'extérieur pendant une trentaine d'années avant d'être achetée par Steve Pike, un restaurateur reconnu d'Austin-Healey en Australie.

Son actuel propriétaire le chargea en 2014 de créer une réplique des voitures Spéciale Essais des Mille Miglia. De méticuleuses recherches firent qu'on ne négligea aucun détail pour s'assurer que serait recréée de façon aussi authentique que possible la numéro 551 engagée aux Mille Miglia 1954, telle qu'elle était dans sa version 'Spéciale Essais'.

Ce projet prit six mois et fit appel à de nombreuses pièces qui n'étaient pas montées sur les 100 de série, ni même parfois sur les 100 S, ce qui fait que nombre d'entre elles sont neuves. De la 100 d'origine, seul le soubassement a été réutilisé et on lui a adjoint un châssis neuf en alliage. Par ailleurs, les portes, le capot, les ailes et le couvercle de coffre ont aussi été refaits en alliage.

On a modifié un bloc-cylindres de 100 pour le coiffer d'une culasse de 100 S neuve coulée à Melbourne et reliée à des tubulures faites spécialement. Le moteur a par ailleurs reçu un arbre à cames d'usine, deux carburateurs SU de 44 mm, un nouveau refroidisseur d'huile en aluminium de type 100 S et un radiateur Marston en aluminium selon configuration d'époque.

La boîte de vitesses est une quatre rapports David Brown S430 identique à l'originale, équipée d'un carter d'embrayage coulé spécifiquement et accouplée à un différentiel de rapport 2,29:1. Les quatre freins à disque sont la copie des originaux de la 100 S, avec des étriers, des logements de piston, des disques et des moyeux de roues exécutés en tant que prototypes. Les roues Dunlop de 16 pouces en magnésium à écrou central ont été fabriquées au Royaume-Uni et chaussées de pneus de tourisme Avon. Même le faisceau électrique est une copie de celui de la NOJ 393 (l'une des Spéciale Essais d'origine), effectuée par Vintage Wiring Harness à Melbourne. La voiture a été peinte de la bonne couleur, le vert clair métallisé Docker.

Elle n'a été engagée que dans une seule course, à Phillip Island, en Australie, en 2016. Puis elle a été expédiée au domicile suisse de son propriétaire, d'où elle n'a été que rarement utilisée, en Italie et dans les Alpes. Son prochain propriétaire possédera une merveilleuse Austin-Healey prête pour la course comme pour le tourisme.


Addendum

Please kindly note this lot has entered the EU for this sale under a temporary import. The successful bidder must arrange for the bond to be cancelled either by exporting the lot outside of the EU on an approved Bill of Lading with supporting customs documentation or by paying the applicable VAT and import duties to have the lot remain in the EU.

Veuillez noter que ce lot est entrée en Union Européenne pour cette vente sous le régime de l'importation temporaire. L'adjudicataire doit lever ce régime soit en exportant le lot en dehors de l'Union Européenne sur production d'un connaissement approuvé et accompagné des documents douaniers le concernant, soit en payant les droits de douanes et la TVA applicables si le lot doit rester dans l'UE.


Suggested lots

20 - 21 September 2019

The Sáragga Collection

Monteira, Portugal

RM | SOTHEBY'S

28 September 2019

The Taj Ma Garaj Collection

Taj Ma Garaj, Dayton , OH

RM | SOTHEBY'S