Lot 143

1976 TOJ SC304

{{lr.item.text}}

€680,000 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


Chassis No.
SC304 10 76
  • One of six examples built by TOJ; one of three fitted with a Ford Cosworth DFV engine
  • Raced in period at Hockenheim and Monza
  • Restored to original Warsteiner livery by Foxcraft Racing, under John Barnard supervision
  • Eligible for CER, Le Mans Classic, Proto Seventies and pre-1980 endurance series
  • Raced in 2015 and 2016 at Circuit Paul Ricard in the Dix Mille Tours
language
§
Please note that this lot is sold on a Bill of Sale.
Addendum: Please note, the rebuild of this car was done with the assistance of famed race car designer Tony Southgate.

Veuillez noter que la reconstruction de cette voiture a été réalisée avec l'aide du célèbre concepteur de voitures de course Tony Southgate.

Team Obermoser Jorg—or TOJ, was created by Jörg Obermoser who designed his own racing car in 1974. Alongside the manufacture of the SC204 for the 2.0-litre class, Obermoser also developed a car to compete in the 3.0-litre class for the 1976 season. The SC304 was designed by former Porsche engineers Kurt Chabek and Dieter Baatz. It featured an aluminium monocoque with four-wheel independent suspension and was powered by a 3.0-litre Cosworth DFV V-8 which was backed by a Hewland FG400 gearbox.

This example was the first Cosworth-powered SC304 and would qualify in pole position of the naturally aspirated vehicles on its World Endurance Championship debut at the Dijon 500 Kilometres, driven by Rolf Stommelen and Jörg Obermoser scoring a DNF due to a suspension issue. Obermoser would claim his first victory in the car on 24 October 1976 at Mainz-Fithen, sporting number "9" on the iconic gold anodised Warsteiner livery. The following week, the car would finish in second place at Hockenheim in the Südwest-Pokal-Rennen. Under Obermoser’s ownership, the car would race once more in 1977, at the Monza 500 Kilometres, driven by himself and Rolf Stommelen. The car would finish in 12th place.

The car has had several owners since Obermoser sold it in 1977 and was acquired by its incumbent owner in 2013 following a refurbishment by Foxcraft Racing. Shortly after acquiring the car, a full inspection of all magnesium and aluminium components were carried out and the car was declared to be in top running order. This example is presented with a host of spare parts, including various suspension components, brake discs, wheels with new magnesium centres, driveshafts, and moulds for the body. The current owner entered and raced this TOJ at the Dix Mille Tours in 2015 and 2016 at the Paul Ricard Circuit in the South of France.

An excellent front-runner that could reward many racing medals to its future owner.

---

L'une des six construites par TOJ, et des seulement trois équipées d'un moteur Ford Cosworth DFV

Engagée en son temps à Hockenheim et à Monza

Restaurée sous sa robe Warsteiner d'origine par Foxcraft Racing, sous la supervision de John Barnard

Eligible aux épreuves de CER, de Le Mans Classic, de Proto Seventies et d'endurance pré-1980

Engagée en 2015 et 2016 dans les Dix Mille Tours du Circuit Paul Ricard

L'équipe Team Obermoser Jorg, ou TOJ, fut créée par Jörg Obermoser, qui avait conçu sa propre voiture de course en 1974. En parallèle de la construction de la SC204 destinée à la catégorie des 2,0 litres, il avait développé une voiture qui courrait en catégorie 3,0 litres pendant la saison 1976. Cette SC304 avait été conçue par deux anciens ingénieurs de Porsche, Kurt Chabek et Dieter Baatz. C'était une monocoque aluminium à quatre roues indépendantes animée par un V8 Cosworth DFV de 3,0 litres accouplé à une boîte Hewland FG400.

L'exemplaire proposé est la première SC304 à moteur Cosworth ; elle s'était qualifiée en pole position dans la catégorie atmosphérique aux 500 km de Dijon, ses débuts en Championnat du monde d'endurance ; elle était alors était pilotée par Rolf Stommelen et Jörg Obermoser, mais elle ne put terminer la course, pour un problème de suspension. Obermoser obtint sa première victoire sur cette voiture le 24 octobre 1976 à Mainz-Fithen, où elle courait sous le numéro 9, arborant sa robe iconique Warsteiner dorée anodisée. La semaine suivante, elle termina deuxième à Hockenheim lors du Südwest-Pokal-Rennen. Toujours propriété d'Obermoser, elle courut une fois de plus, en 1977, aux 500 km de Monza, pilotée par lui-même et Rolf Stommelen, et termina douzième.

Cette voiture connut plusieurs propriétaires depuis qu'Obermoser la vendit, en 1977 ; elle fut acquise par son propriétaire actuel en 2013, alors qu'elle avait été remise en état par Foxcraft Racing. Peu après cette acquisition, elle subit un examen complet de ses pièces en magnésium et en aluminium et fut déclarée en parfait état de fonctionnement. L'exemplaire proposé se présente avec de nombreuses pièces de rechange, dont des composants de suspension, des disques de freins, des roues avec centre en magnésium neuf, des arbres de transmission et des moules pour la carrosserie. L'actuel propriétaire de cette TOJ l'a engagée et pilotée en 2015 et 2016 aux Dix Mille Tours du Circuit Paul Ricard, dans le sud de la France.

Une merveilleuse tête de course qui vaudra à son futur propriétaire de nombreuses médailles en compétition.