language

The Guikas Collection | Lot 176

1981 Lamborghini Countach LP400 S by Bertone

{{lr.item.text}}

{{x.text}}

€432,500 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

19 November 2021


Chassis No.
Engine No.
Documents
1121296
1121198
Cancelled Swiss Carte Grise and 2015 Proof of Taxes Paid in the UK C88 Form
  • Just four documented owners from new
  • Well-preserved throughout and finished in its original colour scheme
  • One of just 105 Series II Countach LP400 S examples built
  • Desirable “low-body” setting
For cars offered with UK import paperwork only, RM Sotheby’s will do their best to assist the buyer to register the car within Europe post-sale §

Within the hierarchy of Lamborghini’s Countach LP400 S, chassis number 1121296 falls in the second series of production. These cars are recognisable due to their smooth-finish wheels and lower suspension setting, while the third-series cars exhibited a slightly raised suspension. Of the 237 LP400 S produced, just 105 cars fall within the second series of production.

This particular Countach was delivered new to Switzerland just as you see it today, finished in red over a beige leather interior. Its most recent previous owner acquired the car from its second owner in 2005. Aside from an engine overhaul undertaken by the first owner, which was completed by a Swiss Lamborghini specialist, the Countach reportedly remains in largely unrestored and original condition throughout. Driven approximately 5,000 km with that owner over the course of a 10-year period, the car was regularly serviced during this time by an official Lamborghini distributor. Invoice copies for the engine rebuild and service work are on file.

Acquired by Mr. Guikas, its fourth documented owner from new, through RM Sotheby’s in 2015, the Countach has been carefully maintained ever since. The LP 400 S remains highly desirable to collectors, as the model offers slight updates from lessons learned with the original Countach LP 400 while still retaining much of the original’s early supercar spirit. Just as exciting to drive as it is to behold, well-preserved and largely unrestored early examples of the Countach are becoming increasingly more difficult to find, and this example should not be overlooked.

---

Quatre propriétaires seulement depuis l'origine

Très bien préservée et présentée dans ses teintes d'origine

Un des 105 exemplaires de Countach LP400 Série II produits

Désirable version "suspension basse"

Dans l'histoire de la Lamborghini Countach LP400 S, le châssis numéro 1121296 correspond à la deuxième série. Les voitures qui lui appartiennent sont reconnaissables à leurs jantes à finition plus douce et à leur réglage de suspension plus bas, alors que les voitures de troisième série présentaient une suspension légèrement plus haute. Sur les 237 exemplaires de LP400 S produits, seulement 105 correspondent à la deuxième série.

La présente Countach a été livrée neuve en Suisse telle qu'elle se présente aujourd'hui, de teinte rouge avec intérieur en cuir beige. Le plus récent de ses précédents propriétaires a acheté la voiture en 2005 à son deuxième propriétaire. Hormis une réfection moteur effectuée par un spécialiste Lamborghini suisse à la demande du premier propriétaire, cette Countach est aujourd'hui très largement dans son état d'origine. Ayant couvert quelque 5 000 km avec cet avant-dernier propriétaire au cours d'une période de dix ans, elle a fait l'objet parallèlement d'un entretien régulier par un distributeur Lamborghini officiel. Des copies de factures concernant la réfection moteur et les travaux d'entretien font partie du dossier.

Achetée en 2015 via RM Sotheby's par M. Guikas, son quatrième propriétaire répertorié, cette Countach a été, depuis, entretenue avec soin. La LP400 S est une voiture extrêmement désirable chez les collectionneurs, car le modèle présente des améliorations nées de l'expérience acquise sur la Countach LP400, tout en incarnant encore l'esprit supercar qui caractérise la première version. Aussi excitants à piloter qu'à admirer, les exemplaires bien préservés et non restaurés de la Countach sont de plus en plus difficiles à trouver, et celui-ci mérite que l'on s'y intéresse de près.

Blog posts

Suggested lots