language

The Guikas Collection | Lot 151

1963 Abarth-Simca 1300 GT Coupé by Sabona & Basano

{{lr.item.text}}

{{x.text}}

€275,000 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

19 November 2021


Chassis No.
Documents
130S-0091
Cancelled Italian Libretto
  • Period race history June 1963 to April 1964
  • Part of Fabrizio Violati’s Maranello Rosso museum from 1978 to 2014
  • Lovely patina on a unique Italian GT race car from the 1960s
§

Suggestion of a collaboration between Abarth and Simca emerged in the early-1960s, following the commercial success of the Simca 1000. Simca sought to develop a car suitable for competitive racing so they too could enjoy the success that other manufacturers experienced when fielding competition variants of their production offerings. The decision was taken to use the Simca 1000 as a base for a GT car, with Abarth hired for their input in the design process, and the 1300 was born.

Abarth used the tried-and-tested Bialbero 1,288-cc twin-cam four- cylinder engine, mated with the Simca 1000 four-speed gearbox and the Simca 1000’s floor pan, steering and suspension. For the body, Abarth’s Mario Coluccio was given the task of styling, and the nearby Odoardo Beccari would be contracted to build the bodies. The fruits of this Franco-Italian project would stun the racing world in 1962. Upon its launch in 1962 the 1300 scored nine major victories; this same year it was granted FIA Homologation within the Gran Turismo class. Abarth’s 1963 racing record further proved the efficiency of the cars, with 535 victories, 90 of which were achieved by the 1300.

This Abarth 1300 Long Nose coupe was registered in Italy on 29 May 1963 to its first owner, Renato Arfè. Finished in Blue Azzurro with a black interior with a 1,288-cc Bialbero four-cylinder engine and four-speed Abarth racing gearbox, the car was taken immediately to race. It was raced on 2 June 1963 at the Coppa Consuma, finishing 6th in class and 22nd overall. It returned the following year to the Coppa Gran Turismo Imola, this time finishing 8th in class and 24th overall. On 19 April 1964 it was raced in the Imola Coppa GT1.3 where it finished 3rd in class and 6th overall.

Renato Arfè, who raced the car in 1963 and 1964 subsequently traded it in part-exchange to Abarth & Co. on 13 June 1966 against a Fiat-Abarth 1300 OT. It is believed that between 1966 and 1967 Abarth took a brand new long-nose chassis and body, stamped it "0091" and placed the original engine and gearbox in this car. Abarth expert Tony Castle-Miller has inspected this vehicle and confirmed this example has an early three-bearing round-nose engine and gearbox fitted. Following Chrysler’s increased stake in Simca, 1300 production ceased and Abarth was left with a surplus of bodies, chassis and various components. It is possible that Abarth would have taken a spare "long-nose" body and chassis, stamped it to match the registration documents and fitted the original engine and gearbox. The original Italian documentation, alongside John de Boer’s Italian Car Registry supports this belief. The Automobile Club D’Italia documents show the transfer of ownership from Arfé to Autotecnica Conrero, on the car's first registration number "256713". The Italian Car Registry notes that Abarth & Co. acquired this vehicle in part-exchange from Arfé, in June 1966. Abarth & Co. did not inform the Italian authorities the vehicle was in their possession and their ownership is not listed on any documentation. When Autotecnica Conrero purchased this car in 1967 from Abarth, a new registration plate, "943339" was issued. The Automobile Club D’Italia documents clearly show the transfer of ownership for both registration plates, coupled with the fact that Abarth took this vehicle in part exchange, shows it is more than plausible that this Abarth Simca 1300 was rebodied by Abarth, after which it was sold to Conrero.

Dario Cuppini acquired it on 13 March 1973. From 1978 to 2014 the car was owned by Fabrizio Violati, a noted Ferrari and Abarth collector, founder of Ferrari Club Italia, and the Maranello Rosso museum.

Today, the 1300 reflects its condition of having spent 36 years in the Maranello Rosso museum. Following the purchase of the car by the current owner in 2014, the engine required extensive work that was promptly undertaken, invoices on file show expenditure of over €3,000.

It should be noted that while there is another Abarth Simca 1300 with chassis number 0091, currently owned by Tony Castle-Miller, that car does not claim the early race history that this car achieved. The two cars are differentiated by their build numbers; Tony Castle-Miller’s car is stamped with build number “69”, while this car’s build number is “20”, located on the door opener support bar. The consistent build numbers combined with the wealth of period documentation showing the exact movements of this car confirm the provenance of this rare and very special example.

---

Historique en course de juin 1963 à avril 1964

Intégrée au musée Maranello Rosso de Fabrizio Violati de 1978 à 2014

Belle patine sur une GT italienne unique des années 60

L'idée d'une collaboration entre Abarth et Simca est apparue au début des années 60, à la suite du succès commercial de la Simca 1000. Simca a envisagé de développer une voiture destinée à la compétition, de façon à profiter du succès dont bénéficiaient certains constructeurs qui engageaient en course des versions sportives de leurs modèles de série. Il a été décidé d'utiliser la Simca 1000 pour en extrapoler un coupé sportif et Abarth a été approché pour le concevoir. C'est ainsi qu'est née la 1300.

Abarth a choisi le 4-cylindres 1 288 cm3 Bialbero [double arbre] largement testé et éprouvé, associé à la boîte 4 rapports de la Simca 1000 ainsi qu'à sa plateforme, sa direction et sa suspension. Mario Coluccio, chez Abarth, a été chargé de dessiner la carrosserie et Odoardo Beccari, basé non loin de là, de la fabriquer. Le fruit de cette collaboration franco-italienne allait surprendre le monde de la compétition. Dès son apparition en 1962, la 1300 a remporté neuf victoires importantes ; parallèlement, elle a obtenu l'homologation FIA en catégorie GT. En 1963, le palmarès d'Abarth a confirmé l'efficacité de ses voitures, avec un total de 535 victoires dont 90 ont été signées par la 1300.

Cette Abarth 1300 "nez long" a été immatriculée le 29 mai 1963 en Italie par son premier propriétaire, Renato Arfè. De teinte Bleu Azur avec intérieur noir, équipée d'un 4-cylindres 1 288 cm3 Bialbero et d'une boîte 4 rapports compétition Abarth, elle a été immédiatement engagée en course. Elle a participé le 2 juin 1963 à la Coppa Consuma, terminant sixième de sa catégorie et 22e au classement général. L'année suivante, elle a pris part à la Coppa Gran Turismo Imola, arrivant cette fois huitième de sa catégorie et 24e au classement général. Le 19 avril 1964 elle est arrivée troisième de sa catégorie et sixième au classement général de l'Imola Coppa GT 1.3.

Renato Arfè, après avoir couru avec la voiture en 1963 et 1964, l'a utilisée le 13 juin 1966 comme monnaie d'échange pour acquérir auprès d'Abarth & Co une Fiat-Abarth 1300 OT. Entre 1966 et 1967, il semble qu'Abarth ait pris un ensemble châssis-carrosserie "nez long" complètement neuf, l'ai frappé du numéro "0091" et y ait installé le moteur et la boîte de vitesses d'origine. Tony Castle-Miller, expert Abarth, a inspecté la voiture et confirme que cet exemplaire est doté d'un moteur trois paliers des débuts, destiné à une version "nez rond", avec la boîte correspondante. A la suite de l'augmentation de la participation de Chrysler chez Simca, la production de la 1300 a cessé et Abarth s'est retrouvé avec un stock de carrosseries, châssis et composants divers. Il est possible qu'Abarth en ait extrait un châssis et une carrosserie "nez long", les ait estampillé "0091" pour qu'ils correspondent aux documents d'immatriculation, et y ait installé les anciens moteur et boîte de vitesses. La documentation italienne d'origine, ainsi que l'Italian Car Registry de John de Boer, appuient cette théorie. Les documents de l'Automobile Club d’Italia montrent le transfert de propriété d'Arfé à Autotecnica Conrero, sur la première immatriculation "256713". L'Italian Car Registry note qu'Abarth & Co a acquis cette voiture en juin 1966 en échange partiel auprès d'Arfé. Mais Abarth & Co n'a pas informé les autorités italiennes que la voiture était en sa possession, et cette appartenance n'apparaît dans aucun document. Quand Autotecnica Conrero a acheté la voiture en 1966 à Abarth, une nouvelle immatriculation, "943339", a été délivrée. Les documents de l'Automobile Club D’Italia montrent clairement ce transfert de propriété pour les deux immatriculations ; si l'on y ajoute le fait qu'Abarth a repris cette voiture en échange partiel, il est plus que plausible que cette Abarth 1300 ait été recarrossée par Abarth, puis vendue à Conrero.

Dario Cuppini en a fait l'acquisition le 13 mai 1973. De 1978 à 2014, elle a appartenu à Fabrizio Violati, célèbre collectionneur Ferrari et Abarth, créateur du Ferrari Club Italia et du musée Maranello Rosso.

Aujourd'hui, cette 1300 est dans un état qui reflète les 36 ans passés au sein du musée Maranello Rosso. A la suite de l'achat de la voiture en 2014 par son actuel propriétaire, le moteur a bénéficié d'une remise en état dont témoigne des factures qui totalisent 3 000 € de travaux.

Il convient de noter que, s'il existe une autre Abarth Simca 1300 portant le numéro de châssis 0091 et appartenant actuellement à Tony Castle-Miller, elle ne prétend pas au palmarès en course du présent exemplaire. Les deux voitures diffèrent par leur numéro de fabrication ; celle de Tony Castle-Miller est frappé du numéro de fabrication "69", alors que la voiture que nous présentons affiche le numéro "20", situé sur la barre de support du système d'ouverture de porte. Les numéros de fabrication cohérents, combinés à la documentation d'époque montrant les mouvements exacts de cette voiture, confirment la provenance de cet exemplaire rare et très spécial.

Suggested lots