Lot 126

Paris 2024

1961 Jaguar E-Type Series 1 3.8-Litre Roadster

{{lr.item.text}}

€184,000 EUR | Sold

France Flag | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


language
Chassis No.
875256
Documents
UK V5
  • Desirable early “flat floor”, outside bonnet lock example made in the first year of E-Type production
  • Restored by marque specialist Classic Motor Cars between 2018 and 2020 at a total cost of more than £180,000
  • Finished in its factory-correct Cream over Black colour scheme
  • Désirable exemplaire "plancher plat" fabriqué au cours de la première année de la Type E
  • Restaurée par le spécialiste de la marque Classic Motor Cars entre 2018 et 2020, pour un total de plus de 180 000 £
  • Thème de couleurs correct d'usine, "Cream" et intérieur noir
Addendum: i. Please note this lot has entered the EU on a temporary import bond, which must be cancelled either by exporting the lot outside of the EU on an approved Bill of Lading with supporting customs documentation or by paying the applicable VAT and import duties to have the lot remain in the EU.

i. Veuillez noter que ce lot est entré dans l'UE sous couvert d'une autorisation d'importation temporaire, qui doit être annulée soit en exportant le lot en dehors de l'UE avec une lettre de débarquement approuvé accompagné des documents douaniers nécessaires, soit en payant la TVA et les droits d'importation applicables pour que le lot reste dans l'UE.

ii. Please note, on further inspection it is believed that this car is fitted with a freshly stamped engine.

ii. Veuillez noter qu'après une inspection plus approfondie, il semblerait que cette voiture soit équipée d'un moteur fraîchement estampillé.

Launched to critical acclaim at the 1961 Geneva Motor Show, the earliest Jaguar E-Types would remain the most desirable and sought-after expression of Malcolm Sayer’s futuristic vision. Chassis 875256 is one of these incredibly collectible early examples, featuring a “flat floor” body with welded—rather than pressed—bonnet louvres, and outside bonnet locks.

The car was completed on 19 July 1961 and left Browns Lane eight days later, destined for mainland Europe and resplendent in Cream over a Black interior with matching Black soft-top. According to an accompanying JDHT certificate, the E-Type was supplied via the Belgian Motor Company in Brussels to first owner, Societe de Genie Civil et Immeubles en Afrique. By 1975 the car was registered to a Professor Jonny Santi in the French commune of Mont Saint Martin, nestled on the French border between Belgium and Luxembourg. Santi eventually sold the car to Anton Revins in 2015, who in turn sold it to Bruno Kessas that same year. In May 2017 the car was acquired by marque specialist Classic Motor Cars of Bridgnorth.

After being repatriated to the UK the Jaguar was subject to a no-expense-spared restoration by CMC, with 17 invoices issued between February 2018 and February 2020 documenting a total expenditure of £182,719.76. Today, this beautifully restored and highly correct early E-Type presents in immaculate condition.

Accueillie par les commentaires flatteurs de la presse lors de son lancement au Salon de Genève 1961, la première version de la Jaguar Type E reste la plus désirable et la plus recherchée de toutes les déclinaisons du dessin futuriste de Malcolm Sayer.

La présente voiture, châssis 875256, est une des toutes premières produites et elle affiche une carrosserie "plancher plat" avec des ouïes de capots soudées — et non pas embouties — et des loquets extérieurs, ce qui en fait une pièce particulièrement "collectionnable".

Cette voiture est sortie de chaîne le 19 juillet 1961 et a quitté l'usine de Browns Lane huit jours plus tard, dans une magnifique peinture "Cream" avec intérieur noir et capote assortie, à destination du continent européen. Selon le certificat du Jaguar Daimler Heritage Trust qui l'accompagne, cette Type E a été vendue par l'intermédiaire de la Belgian Motor Company, de Bruxelles, à son premier propriétaire, la Société de Génie Civil et Immeubles en Afrique. En 1975, la voiture était immatriculée au nom du professeur Jonny Santi, dans la commune française de Mont-Saint-Martin, sur la frontière française entre la Belgique et le Luxembourg. En 2015, Santi a vendu la voiture à Anton Revins, qui à son tour l'a cédée la même année à Bruno Kessas. En mai 2017, elle a été achetée par le spécialiste de la marque Classic Motor Cars, de Bridgnorth.

Après avoir été rapatriée au Royaume-Uni, cette Jaguar a fait l'objet par CMC d'une restauration complète sans souci de la dépense et, de février 2018 à février 2020, 17 factures ont été émises pour un total de 182 719,76 £. Aujourd'hui, cette Type E des débuts, magnifiquement restaurée et extrêmement fidèle à ses spécifications d'origine, se présente dans un état immaculé.