Lot 147

Paris 2023

1965 Aston Martin DB6 Vantage

{{lr.item.text}}

€207,000 EUR | Sold

France Flag | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


language
Chassis No.
DB6/2438/R
Engine No.
400/2494/V
Documents
Monegasque Certificat d'Immatriculation
  • Highly sought-after factory Vantage model; earlier Superleggera-badged car
  • Matching-numbers chassis and engine
  • Equipped with five-speed manual transmission, typically preferred by enthusiasts
  • Accompanied by photos of the car undergoing restoration; believed to have been completed as an out-of-hours project by Aston Martin factory mechanics in the 1990s
  • Bought from Aston Martin Works in 2014; accompanied by a British Motor Industry Heritage Trust certificate and FIVA Identify Card
  • Modèle Vantage d'usine très recherché ; l'une des plus tôt Superleggera
  • Châssis et moteur à numéros concordants
  • Equipée d'une boîte manuelle à cinq rapports, la préférée des amateurs
  • Proposée avec des photos retraçant sa restauration, supposée effectuée dans les années 1990 par des mécaniciens de l'usine Aston Martin, à titre personnel
  • Achetée à Aston Martin en 2014 ; proposée avec son certificat du British Motor Industry Heritage Trust et son passeport FIVA

Aston Martin looked to build on the success of its popular DB5 when its successor, the DB6, was revealed at the London Motor Show in 1965. Profile improvements included split bumpers and a Kamm-style rear end, which reduced drag and offered noticeably increased stability at higher speeds. This redesigned shape required a more rigid frame, coupled with Touring of Milan’s famous Superleggera construction, limited to models made from 1965 to 1967.

For customers wanting a performance edge, the more powerful Vantage offered a lightly tuned version of the Tadek Marek-designed 4.0-litre straight-six engine fed by triple Weber carburettors. The higher 325 horsepower output was lauded by Aston Martin enthusiasts and—as the final Vantage-tuned car in the “DB” lineage—this version of the DB6 is especially coveted today.

Chassis DB6/2438/R was completed by the factory on 30 December 1965 and was originally painted in Fiesta Red, as detailed in an accompanying British Motor Industry Heritage Trust certificate. It was later resprayed in the darker shade of Dubonnet red, complementing the black leather interior. The car features a five-speed manual gearbox, electric windows, and was augmented in-period with a sliding Webasto sunroof. It is understood that the DB6 was restored in the 1990s by Aston Martin factory workers as an “out of hours” project—photos of this process can be viewed in this car’s history file. The car has been well maintained in the ownership of the consignor, with workshop invoices dating back to 2016 available to view in the car’s history file.

A smartly finished example of one of the most desirable DB6 variants, this Superleggera-badged Vantage—with its matching-numbers chassis and engine—represents one of the last highly original examples of this accomplished grand tourer with a perfect balance of style and performance.

Il semble qu'Aston Martin ait voulu capitaliser sur le succès de sa DB5 si appréciée lorsqu'il a présenté la remplaçante de celle-ci, la DB6, au Salon de Londres de 1965. On notait parmi les nouveautés de sa carrosserie des pare-chocs en deux éléments et un arrière de Kamm chargé de réduire la traînée et d'assurer une plus grande stabilité à vitesse élevée. Cette nouvelle robe nécessitait un châssis plus rigide, associé à la célèbre architecture Superleggera de Touring, le carrossier milanais, proposée uniquement entre 1965 et 1967.

Les clients soucieux de performances pouvaient commander la version Vantage, équipée d'une version légèrement améliorée du six-cylindres en ligne de 4,0 litres de Tadek Marek, alimenté par trois carburateurs Weber. Sa puissance de 325 ch, plus élevée, était appréciée des amateurs d'Aston Martin et, en tant que dernière Vantage de la gamme DB, cette variante de DB6 est de nos jours particulièrement recherchée.

Ce châssis DB6/2438/R est sorti d'usine le 30 décembre 1965 ; il était rouge Fiesta Red, ainsi que le précise son certificat délivré par le British Motor Industry Heritage Trust. Ce n'est que plus tard que la voiture a été repeinte en rouge Dubonnet plus foncé, assorti à son intérieur en cuir noir. Elle est équipée d'une boîte manuelle à cinq rapports, de vitres électriques et d'un toit ouvrant coulissant Webasto d'époque, rajouté par la suite. On croit savoir que cette DB6 a été restaurée dans les années 1990 par des mécaniciens de l'usine Aston Martin, à titre personnel ; des photos de cette opération figurent à son dossier. Sous la garde de son propriétaire actuel, elle a été bien entretenue et des factures correspondantes, remontant jusqu'en 2016, sont présentes au dossier.

Cette élégante représentante de l'une des versions les plus séduisantes de la DB6, une Vantage Superleggera aux numéros de moteur et de châssis concordants, est l'un des derniers exemplaires d'une forte authenticité de cette grande routière accomplie qui allie harmonieusement le style aux performances.