Lot 161

1963 OSCA 1600 GT By Zagato

{{lr.item.text}}

€350,000 EUR | Sold

France Flag | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


language
Chassis No.
0094
Engine No.
0094
Documents
French Certificat d’Immatriculation
  • The final car ever designed by the Maserati brothers
  • One of just 98 examples bodied by Carrozzeria Zagato
  • Powered by a potent 1,568-cc twin-cam four-cylinder engine
  • Eligible to compete at the Le Mans Classic
  • La toute dernière voiture conçue par les frères Maserati
  • Un des seulement 98 exemplaires habillés par la Carrozzeria Zagato
  • Equipée d'un puissant quatre-cylindres double arbre de 1 568 cm3
  • Eligible au Mans Classic

Few engineers made such an impression on the world of motorsport as the brothers Maserati, and the 1600 GT berlinetta was their final creation. Featuring a tubular chassis with independent front and rear suspension and powered by Aurelio Lampredi’s lauded four-cylinder twin-cam engine, the sports-racer punched well above its weight on both road and track. Of the 128 cars built between 1960 and 1963, 98 were bodied by Zagato and featured lightweight alloy coachwork with the ’s signature “double-bubble” roof.

Chassis 0094 was one of several examples used in competition and desirably finished with covered headlights. Sold to its first owner—Alberto Luti—in 1963, the Italian campaigned the diminutive GT with great success. A class win at that year’s Coppa Belvedere Hillclimb followed a 2nd in class finish at Ascoli-Colle San Marco and 3rd in class at Pontedecimo-Giovi.

The OSCA then passed through the hands of several owners both at home and abroad before returning to Italy in 1988. It was bought by famed historian Maurizio Tabucchi in 1991 and was restored while in his care before being registered for the road in 1997. The 1600 GT was sold at auction in March 1999 and, following stints in the US and UK, was registered in France by the consigning seller in August 2012.

Chassis 0094 is a magnificent specimen of the Maserati brothers’ last great project. Attractively finished in silver over red and powered by a potent 1.6-litre twin-cam “four”, this jewel of a is the embodiment of exclusivity, pedigree, and performance.

Il y a peu d'ingénieurs qui ont autant influé sur le monde des sports mécaniques que les frères Maserati, dont la 1600 GT berlinetta a été la dernière création. Equipée d'un châssis tubulaire à quatre roues indépendantes et du très apprécié quatre-cylindres double arbre dû à Aurelio Lampredi, cette sportive s'est distinguée bien au-delà de sa classe de poids, tant sur route que sur piste. Sur les 128 exemplaires construits entre 1960 et 1963, 98 furent habillés par Zagato d'une carrosserie légère en aluminium, porteuse de la signature de la Carrozzeria, un pavillon à double bossage.

Ce châssis 0094, qui fait partie des quelques-uns à avoir couru, présente une allure attrayante caractérisée par des projecteurs carénés. Son premier propriétaire, un Italien nommé Alberto Luti, a acheté cette petite GT en 1963 et l'a engagée avec beaucoup de succès. Elle a remporté cette année-là une victoire dans sa catégorie lors de la course de côte de la Coppa Belvedere, après avoir été deuxième de sa catégorie à l'Ascoli-Colle San Marco et troisième de sa catégorie au Pontedecimo-Giovi.

Cette OSCA 1600 GT est ensuite passée entre plusieurs mains, tant en Italie qu'à l'étranger, avant de revenir en Italie en 1988. Elle y a été achetée en 1991 par le célèbre historien Maurizio Tabucchi, qui s'est chargé de la faire restaurer puis de l'immatriculer pour un usage routier, en 1997. Elle a été vendue aux enchères en mars 1999 et, après quelques séjours aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, elle s'est fait immatriculer en France par son vendeur, en août 2012.

Ce châssis 0094 est un magnifique spécimen du dernier grand projet des frères Maserati. Présentée dans une attrayante harmonie de gris argent sur intérieur rouge et équipée d'un puissant quatre-cylindres double arbre de 1,6 litre, ce joyau des gran turismo incarne l'exclusivité, le pedigree et la performance.