language

1972 Ferrari 365 GTS/4-A Daytona Spider by Scaglietti

€2,400,000 - €2,600,000

RM | Sotheby's - PARIS 5 FEBRUARY 2020


Chassis No.
Engine No.
Gearbox No.
15535
B 1632
1003
  • One of only 19 original LHD European-specification spiders
  • Previously owned and restored by Ferrari collector Luigi Calvasina
  • Less than 28,000 km from new
  • Ferrari Classiche Certified
NO INTERNET BIDDING

Amongst the hierarchy of Ferrari Daytona Spiders, the car offered here is amongst the most desirable examples as one of only 19 European-specification, left-hand-drive spiders ever made. Different from the 96 U.S.-specification cars, these 19 cars were tagged ‘365 GTS/4’ as opposed to 365 GTB/4 for the cars delivered to the U.S. It is clear now that these European-specification cars are considered proper factory spiders and built as such. Amongst those, nine GTS/4-A spiders were produced with reinforced chassis, including the car offered here.

Chassis number 15535 was completed in December of 1971 and finished in Rosso Dino with Beige leather. On 25 May 1972, the car was shipped aboard the SS Ausonia from Venice, Italy, to the official Ferrari dealer Elie Ayache of Beirut, Lebanon. According to information provided by the car’s second owner, William Ayoub, chassis number 15535’s first owner was a Mr Hilal Chalabi. Curiously, Chalabi ordered the car with a 365 GTC–style dashboard. Ayoub purchased the car through Ayache and converted the dashboard to that of a Daytona Spider, and the original gearbox was also replaced in his ownership by a unit from another Lebanese-delivered Daytona Spider. Shipping the car to Italy, Ayoub drove the car all over Europe before shipping the car to the U.S. and driving it there and in Canada, as well. In his ownership the car was repainted from Rosso Dino to a more traditional red, and the interior was retrimmed. Mr Ayoub sold the car to Parisian racing driver and collector Jean-Pierre Delaunay in 1980.

In 1985 this Daytona Spider appeared on the cover of Club Ferrari France magazine, issue number 19. During 1994 it was seen at the Club Ferrari France meeting held at Mas du Clos, with Mr Delaunay still driving. As of 1996 it had recorded a mere 24,000 kilometres and was subsequently sold and re-registered on French plates 2314 TD 28.

In 1999 Ferrari enthusiast and collector Luigi Calvasina purchased the car and undertook its thorough restoration with renowned specialists Sport Car of Milan. The engine was overhauled, the suspension and brakes were stripped and rebuilt, and a new exhaust was fitted. The bodywork was stripped and refinished by Carrozzeria Bottini in Rosso Corsa, and the interior was retrimmed in black leather. Borrani rebuilt the wire wheels to ‘as-new’ condition. In sum, it appears that no expense was spared in bringing the car to an exceptional standard both inside and out.

Chassis number 15535 was then sold to Ferrari collector John Bosch of the Netherlands, who added fewer than 150 kilometres to the odometer, reportedly taking the car out on the road only once and otherwise keeping it in temperature-controlled storage. There, it was looked after by a team of professional mechanics. Acquired by an Italian collector in 2005 and passing to its current owner in 2016, it still presents very well throughout. Awarded Ferrari Classiche certification in 2015, the Classiche binder notes that the car retains its original engine, but the original gearbox has been replaced with a unit of the correct type.

European-specification Daytona Spiders have consistently proven to be highly desirable to collectors worldwide, considering their rarity. Chassis number 15535 is an exceptional example of the breed, boasting Ferrari Classiche certification to its name. It warrants serious consideration from any Ferrari collector and would surely attract attention wherever it goes.

  • L'un des seulement 19 spiders fabriqués en définition Europe avec direction à gauche
  • Précédemment détenu et restauré par le collectionneur de Ferrari Luigi Calvasina
  • Moins de 28 000 km depuis l'origine
  • Certifié Ferrari Classiche
  • Au sein de la hiérarchie des Ferrari Daytona Spider, la voiture proposée est l'une des plus attirantes des seulement 19 spiders jamais produits en définition Europe avec direction à gauche. Ces 19 voitures, différentes des 96 produites en définition USA, furent dénommées 365 GTS/4, par opposition aux 365 GTB/4 destinées aux USA. Il est désormais clair que ces voitures de définition Europe sont considérées comme de véritables spiders d'usine, construits en tant que tels. Neuf d'entre elles, les GTS/4-A, furent assemblées avec un châssis renforcé ; la voiture proposée ici en fait partie.

    Le châssis 15535 fut achevé en décembre 1971 ; il était rouge Rosso Dino avec un intérieur en cuir beige. Le 25 mai 1972, la voiture fut expédiée depuis Venise, à bord du SS Ausonia, à destination d'Elie Ayache, le concessionnaire officiel Ferrari de Beyrouth. Selon les informations fournies par son deuxième propriétaire, William Ayoub, son premier détenteur fut un certain M. Hilal Chalabi. Etonnamment, celui-ci l'avait commandée avec un tableau de bord dans le style 365 GTC. M. Ayoub acheta la voiture via M. Ayache et fit remplacer le tableau de bord par celui d'une Daytona Spider, et la boîte de vitesses par celle d'une autre Daytona Spider qui avait également été livrée au Liban. M. Ayoub expédia la voiture en Italie et parcourut l'Europe avec, avant de l'envoyer aux Etats-Unis pour l'utiliser sur place ainsi qu'au Canada. C'est pendant qu'elle était entre ses mains qu'elle fut repeinte en un rouge plus traditionnel que le Rosso Dino et que son intérieur fut regarni. M. Ayoub la revendit en 1980 au pilote et collectionneur parisien Jean-Pierre Delaunay.

    Cette Daytona Spider fit en 1985 la couverture du numéro 19 du magazine Club Ferrari France. Elle fut aperçue en 1994 lors du rassemblement du Club Ferrari France tenu au Mas du Clos, toujours avec M. Delaunay au volant. En 1996, elle affichait 24 000 km ; elle fut ensuite vendue et réimmatriculée sous le numéro français 2314 TD 28.

    En 1999, l'amateur et collectionneur de Ferrari Luigi Calvasina l'acheta et entreprit de la faire restaurer en profondeur par Sport Car, le spécialiste bien connu de Milan, qui révisa le moteur, démonta et reconditionna la suspension et les freins et monta un nouvel échappement. C'est la Carrozzeria Bottini qui repeignit après décapage la carrosserie en Rosso Corsa et regarnit l'intérieur de cuir noir. Et Borrani refit les roues à rayons, qui se retrouvèrent comme neuves. En résumé, aucune dépense ne fut épargnée pour remettre cette voiture dans un état intérieur et extérieur exceptionnel.

    Ce châssis 15535 fut ensuite vendu au collectionneur de Ferrari John Bosch, aux Pays-Bas, qui lui fit faire à peine 150 km ; il ne l'aurait fait rouler sur route qu'une seule fois, et l'aurait conservée le reste du temps dans un local à température contrôlée, dans lequel une équipe de mécaniciens professionnels veillait sur elle. Elle a été acquise par un collectionneur italien en 2005, puis par son actuel propriétaire en 2016. Elle a toujours très belle allure et a obtenu en 2015 la certification Ferrari Classiche, qui mentionne qu'elle a toujours son moteur d'origine mais que sa boîte d'origine a été remplacée par une autre, de la bonne définition.

    Du fait de leur rareté, les Daytona Spider en définition Europe ont toujours été très précieuses aux yeux des collectionneurs du monde entier. Le châssis n° 15535, un représentant exceptionnel de cette lignée, ajoute à son nom la certification Ferrari Classiche. Il mérite d'être sérieusement pris en considération par tout collectionneur de Ferrari et attirera à coup sûr l'attention où qu'il se trouve.


    Suggested lots

    1 - 2 May 2020

    The Elkhart Collection

    Elkhart, Indiana

    RM | SOTHEBY'S

    Auburn Spring

    EVENT CANCELED DUE TO COVID-19

    RM | AUCTIONS