language

1958 BMW 507 Roadster Series II

RM | Sotheby's - PARIS 5 FEBRUARY 2020 - Offered from the Poster Car Collection


Chassis No.
Engine No.
Body No.
70134
40146
1133
  • Offered from the Poster Car Collection
  • One of 34 examples exported to the United States, and one of 252 total production examples built
  • Twenty-eight years of ownership by one of America’s foremost marque collectors
  • Recently completed comprehensive refurbishment
  • Retains its original engine
  • Appearances in numerous automotive publications, including twice depicted on the cover of Roundel magazine

By the mid-1950s, BMW began offering true luxury models equipped with a new dual-carburetted V-8 engine. But as its reputation was largely linked to economy cars like the Isetta, BMW sought a game-changing model that would project a new identity.

The resulting 507 roadster featured an advanced box-frame chassis equipped with an upgraded suspension, four-speed synchromesh gearbox, and Alfin drum brakes. Most famously, the 507 was clothed with breathtaking lightweight alloy coachwork penned by Count Albrecht Goertz, a timeless design, punctuated by sensual curves, that ranks among the most significant open sports cars of the 1950s.

Just 252 507s were sold between 1956 and 1959, of which 34 were exported to the United States. Owned by celebrities ranging from Elvis Presley to racing driver John Surtees, the 507 has evolved into the most celebrated post-war BMW, a sublime combination of advanced engineering and elegant style.

Benefitting from decades of ownership by one of America’s foremost marque collectors, as well as a recent restoration, chassis no. 70134 is one of 214 Series II examples, which featured a revised dashboard arrangement and a relocated fuel tank, providing more space for the interior and the reclining soft top. Reportedly sold new through Hoffman Motors of New York, the 507 is rumoured to have originally been owned by a Hollywood producer before being acquired by an architect in Jackson, Mississippi. During its life in Jackson, chassis no. 70134 was spotted by a young man named William Young who fell in love with the car’s looks, kick-starting a lifelong relationship with the marque.

During the 1980s, the roadster passed to two more owners in Pennsylvania before being sold to the respected Oldtimer Garage in Switzerland. By 1985 William Young was a successful businessman in Colorado, and when he saw an advertisement for a BMW 507 in Road & Track, he contacted Oldtimer and bought the car sight unseen. Amazingly, that roadster turned out to be chassis no. 70134, the very same 507 he had once admired years earlier.

The 507 became the centrepiece of Mr Young’s collection, which eventually comprised over 30 important classic BMWs. The unrestored roadster attended numerous events of the BMW Classic Car Club of America over the years and was presented at the 2011 Santa Fe Concorso. It was also featured on the cover of Roundel magazine twice, in December 1996 and August 2011. In 2013 the owner finally sold the 507 to a Texas-based dealer, from whom the car was acquired by the consignor in March of 2014.

The BMW has just completed a comprehensive restoration to its original factory appearance, the first major refurbishment of its life, during which a glove-compartment panel with a signature on it was removed and saved. The signature appears to match one on a signed business card of Count Albrecht Goertz, suggesting that the car was once autographed by its legendary designer. The beautifully restored and rare 507 would make a peerless addition to any assembly of important European sports cars.

  • Provient de la "Poster Car Collection"
  • Un des 34 exemplaires exportés aux États-Unis, et un des 252 exemplaires produits
  • Vingt-huit ans entre les mains d'un des collectionneurs de cette marque les plus importants aux États-Unis
  • Restauration complète récente
  • Équipée de son moteur d'origine
  • Apparaît dans de nombreuses publications automobiles, et deux fois en couverture du magazine Roundel
  • Au milieu des années 1950, BMW a commencé à proposer de vrais modèles de luxe équipés d'un nouveau moteur V8 à deux carburateurs. Mais comme sa réputation s'appuyait principalement sur des voitures économiques comme l'Isetta, BMW a réfléchi à une voiture vraiment nouvelle et différente, qui puisse permettre de développer une nouvelle identité.

    La 507 qui en a résulté était équipée d'un châssis caissonné moderne doté d'une suspension améliorée, d'une boîte à quatre rapports synchronisés et de freins à tambours Alfin. Et surtout, la 507 était habillée d'une superbe carrosserie légère en aluminium dessinée par le comte Albrecht Goertz, et dont la forme intemporelle ponctuée de courbes sensuelles a contribué à en faire une des voitures de sport les plus significatives des années 1950.

    Seulement 252 exemplaires de 507 ont été commercialisés entre 1956 et 1959, dont 34 ont été exportés aux États-Unis. Achetée par des célébrités allant d'Elvis Presley au pilote automobile John Surtees, la 507 est devenue la BMW d'après-guerre la plus admirée, car elle offrait une combinaison sublime de technique sophistiquée et de style élégant.

    Cette voiture (châssis n°70134), qui est restée de longues années entre les mains d'un des collectionneurs les plus importants de la marque, aux États-Unis, et qui a bénéficié d'une restauration récente, fait partie des 214 exemplaires de Série II. Ceux-ci présentaient un nouveau tableau de bord et un réservoir d'essence qui avait été déplacé, ce qui permettait plus d'espace pour l'habitacle et la capote repliable. Cette voiture aurait été vendue par l'intermédiaire de Hoffman Motors, de New York, et aurait appartenu initialement à un producteur de Hollywood avant d'être achetée par un architecte de Jackson (Mississippi). Au cours de son séjour dans cette ville, ce châssis n°70134 a été remarqué par un jeune homme du nom de William Young, qui est tombé amoureux de la forme de la voiture, ce qui a démarré une véritable passion pour la marque.

    Au cours des années 1980, le roadster a connu deux autre propriétaires en Pennsylvanie, avant d'être vendu à Oldtimer Garage, spécialiste suisse bien connu. En 1985, nous retrouvons William Young, qui est devenu un homme d'affaires prospère basé au Colorado et qui, en remarquant l'annonce de vente d'une BMW 507 dans Road & Track, a contacté Oldtimer et acheté la voiture sans même la voir. Étonnamment, le roadster s'est révélé être le châssis n°70134, c'est-à-dire la 507 qu'il avait admirée des années auparavant.

    Elle est devenue la pièce maîtresse de la collection de M. Young, qui a réuni plus de 30 BMW classiques importantes. En état d'origine, le roadster a participé pendant plusieurs années à de nombreux évènements du BMW Classic Car Club of America, et il a été présenté au Santa Fe Concorso 2011. Il est également apparu deux fois en couverture du magazine Roundel, en décembre 1996 et en août 2011. En 2013, le propriétaire a finalement cédé la 507 à un négociant du Texas, à qui l'actuel propriétaire l'a achetée en mars 2014.

    La BMW a récemment fait l'objet d'une restauration complète respectant sa présentation d'usine d'époque. C'est la remise en état la plus importante qu'elle ait connue depuis l'origine ; à cette occasion, la porte de boîte à gant, qui affichait une signature, a pu être sauvée. Cette signature semble correspondre à celle qui figure sur une carte de visite signée par Albrecht Goertz, ce qui laisse penser que la voiture a reçu l'autographe de son célèbre styliste. Cette rare 507, magnifiquement restaurée, constituera un apport sans égal à tout ensemble de voitures de sport européennes importantes.



    Suggested lots

    16 - 17 January 2020

    Arizona

    Arizona Biltmore Resort & Spa, Phoenix, Arizona

    RM | SOTHEBY'S

    5 February 2020

    Paris

    Place Vauban, Paris, France

    RM | SOTHEBY'S