Lot Number
165
language

1994 Bugatti EB110 Super Sport

Sold For €2,030,000

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
Engine No.
ZA9BB02E0RCD39012
086
  • One of just 30 regular-production EB110 Super Sports ever built – the ultimate iteration of the EB110
  • Just 916 km from new, without doubt one of the lowest mileage examples in existence
  • Desirable silver over black colour scheme
  • Retains its original books, tools, accessories, and promotional brochures
  • The best of French heritage and Italian engineering
  • One of just 30 regular-production EB110 Super Sports ever built – the ultimate iteration of the EB110
  • Just 916 km from new, without doubt one of the lowest mileage examples in existence
  • Desirable silver over black colour scheme
  • Retains its original books, tools, accessories, and promotional brochures
  • The best of French heritage and Italian engineering
NO INTERNET BIDDING
TEMPORARY IMPORT

BUGATTI WITH AN ITALIAN TWIST

Although the storied manufacturer remained dormant since 1952, Italian Ferrari dealer Romano Artioli believed that he could return Bugatti to its former glory through the construction of a new supercar. Artioli established Bugatti Automobili SpA in October 1987 and broke ground on a state-of-the-art manufacturing facility the following year in Campogalliano, Italy. It was an ambitious plan, but Artioli was well prepared for such an undertaking, and there was no doubt that this new Bugatti would be nothing short of sensational.

Artioli and his crack team of engineers and designers slaved away for four years to create a car worthy of the fabled Bugatti name. Their creation was finally unveiled to the world on 15 September 1991 in Paris. In celebration of Ettore Bugatti’s 110th birthday that same day, the car was appropriately named the EB110.

As the EB110 boasted a 3.5-litre V-12 fitted with five valves per cylinder and four turbochargers, it was well equipped to take the fight to the supercar establishment and win. It certainly did not disappoint in terms of looks, thanks to angular and aggressive styling penned by Giampalo Bendini and Marcello Gandini. Inside, the cabin was swathed in leather, which beautifully contrasted with its wood trim, or carbon fibre when in Super Sport trim.

THE EB110 SUPER SPORT

Looking to further increase performance, Bugatti announced the EB110 SS at the Geneva Salon in 1992, six months after the launch of the EB110 GT. Through fitting a new ECU, along with larger injectors and a less restrictive exhaust system, horsepower was increased by 60 bhp to 610 bhp. Bugatti was also able to reduce overall weight by over 150 kg through replacing some aluminium panels with carbon Kevlar panels bonded to the chassis, tipping the scales at 1,400 kg.

Thanks to these upgrades, the EB110 SS boasted a 0–100 km/h time of 3.26 seconds, leading to an official top speed of 355 km/h. No other car of its period, neither the Ferrari F50 nor the Porsche GT1, matched its performance or driving capabilities. Rarer than the McLaren F1, the EB110 SS boasted highly similar performance figures. It even made a striking appearance at the 1994 24 Hours of Le Mans, the first Bugatti at the famed endurance race in 55 years. Positioned in the GT1 category, the EB110 SS was the fastest in qualifier in its class.

SUPER SPORT RCD39012

This Super Sport was first delivered to a Mrs Muller in Germany in 1994, as detailed on the original factory warranty card, confirming that this EB110 SS was delivered with a silver-grey exterior and black leather interior on 23rd March 1994, via Auto Konig. After spending some time in Japan with other important supercars, this EB110 SS made its way to Switzerland in 2012 and has now covered just 916 km from new. With such low mileage under its belt, equal to just 25 miles per year, it is as close to a ‘new’ EB110 SS as it is possible to get. Despite its low mileage, this EB110 SS has been used sparingly but regularly and has been well cared for. Accompanying the car is a range of documentation, including original books and road test reports, highlighting the phenomenal performance and usability of the EB110 SS and the superiority of its performance compared to most of its contemporaries.

The EB 110, representing a unique segment in the fabled marque’s history, was one of the most desirable supercars of the 1990s, and it holds a dear place in the hearts of many enthusiasts. With only 30 production Super Sports produced, they remain the most desirable iterations of the model. Finding one in exceptional, all-original condition and with such limited mileage is truly a rare and unique occasion.

• Une des 30 seules EB110 Super Sport de série jamais construites - la version la plus aboutie de la EB110

• Seulement 916 km depuis l'origine, sans aucun doute l'un des exemplaires ayant le moins roulé

• Séduisante harmonie de teintes, argent et noir

• En possession de sa documentation, de ses outils, de ses accessoires et de ses brochures publicitaires

• Le meilleur de la tradition française et de la conception italienne

UNE BUGATTI AVEC UNE TOUCHE ITALIENNE

Même si le constructeur historique n'avait plus fait parler de lui depuis 1952, Romano Artioli, un concessionnaire Ferrari italien, pensa qu'il pouvait rendre à Bugatti de sa gloire d'antan en construisant une nouvelle supercar. Artioli fonda Bugatti Automobili SpA en octobre 1987 et monta l'année suivante à Campogalliano (Italie) une usine du meilleur niveau. C'était ambitieux, mais Artioli était prêt pour une telle entreprise et à n'en pas douter, cette nouvelle Bugatti serait tout à fait sensationnelle.

Artioli et son équipe de brillants ingénieurs et stylistes s'échinèrent pendant quatre ans à créer une voiture qui soit digne de porter le nom légendaire de Bugatti. Leur création fut en définitive révélée au monde à Paris le 15 septembre 1991, jour du 110e anniversaire d'Ettore Bugatti : la voiture s'appellerait EB110.

Equipée d'un V12 de 3,5 litres à cinq soupapes par cylindre et de quatre turbos, la EB110 était en mesure d'affronter les supercars en place et de l'emporter sur elles. Son aspect ne déçut personne, grâce au dessin angulaire et agressif dû à Giampalo Bendini et Marcello Gandini. Son habitacle garni de cuir offrait un magnifique contraste avec les finitions bois, ou carbone en version Super Sport.

LA EB110 SUPER SPORT

Toujours en quête de performances supplémentaires, Bugatti annonça le EB110 SS lors du Salon de Genève 1992, six mois apprès le lancement de la EB110 GT. Grâce à un nouveau calculateur de contrôle moteur, de plus gros injecteurs et un échappement plus perméable, la puissance gagna 60 chevaux et passa à 610 chevaux. Bugatti parvint par ailleurs à réduire le poids de plus de 150 kg en remplaçant pour certains panneaux l'aluminium par du carbone Kevlar collé au châssis ; il atteignit ainsi les 1 400 kg.

Ces améliorations eurent pour effet d'assurer à la EB110 SS un 0 à 100 km/h en 3,26 secondes et une vitesse de pointe de 355 km/h. Aucune autre voiture à cette époque, ni la Ferrari F50 ni la Porsche GT1, ne pouvait rivaliser avec elle en performance ou en tenue de route. La EB110 SS, plus rare qu'une McLaren F1, affichait des performances très voisines. Elle fit même une apparition remarquée aux 24 Heures du Mans 1994, première Bugatti à participer à cette célèbre course d'endurance en 55 ans. Dans sa catégorie GT1, la EB110 SS fut la plus rapide aux qualifications.

LA SUPER SPORT RCD39012

Cette Super Sport fut d'abord livrée en Allemagne à une certaine Mme Muller, en 1994. Sa carte de garantie délivrée par l'usine précise qu'elle était gris argent avec intérieur en cuir noir, et indique qu'elle fut livrée le 23 mars 1994 par Auto Konig. Elle passa quelque temps au Japon avec d'autres supercars d'importance, puis elle partit en 2012 pour la Suisse ; elle n'a parcouru que 916 km depuis l'origine. Avec un aussi faible kilométrage dans les roues, seulement 40 km par an, elle est aussi proche d'une EB110 SS "neuve" que cela est possible. Malgré ce faible kilométrage, elle a été utilisée, certes avec parcimonie, mais régulièrement, et a été bien entretenue. Elle est munie de toute une documentation, dont des livres et des comptes-rendus d'essais routiers qui soulignent ses performances et sa facilité d'utilisation phénoménale, ainsi que la supériorité de ses performances sur la plupart de ses contemporaines.

La EB110, une étape exceptionnelle de l'histoire de cette marque légendaire, était l'une des plus attrayantes des supercars des années 1990, et elle occupe une place à part dans le cœur de bien des amateurs. Les seulement 30 exemplaires de Super Sport produits en font la version la plus attirante de ce modèle. En trouver une dans un état exceptionnel, entièrement d'origine et avec un kilométrage aussi faible est une occasion véritablement rare et unique.



Suggested lots

24 October 2019

London

Olympia London, London, United Kingdom

RM | SOTHEBY'S

30 November 2019

Abu Dhabi

Yas Marina Circuit, Yas Island, Abu Dhabi, United Arab Emirates

RM | SOTHEBY'S