language

1960 Ferrari 250 GT Coupé by Pinin Farina

Sold For €635,000

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
Engine No.
1831 GT
1831 GT
  • The 309th example of just 353 made
  • Desirable second series example with disc brakes and Tipo 128F outside-plug engine
  • Interesting ownership history in Europe and the U.S.
  • Subject of concours-winning restoration
  • The 309th example of just 353 made
  • Desirable second series example with disc brakes and Tipo 128F outside-plug engine
  • Interesting ownership history in Europe and the U.S.
  • Subject of concours-winning restoration

For many enthusiasts, the driver’s choice of Ferrari’s 250 GT Coupés are the later, second-series examples for 1960 and onwards. These boast major improvements, including revised shock absorbers, better sound insulation and all-round disc brakes and the new outside-plug Tipo 128F engine, which developed 240 bhp.

This example, chassis no. 1831 GT, was built in February 1960 featuring a Blu Sera body with vinyl and hide interior in Pelle Naturale. It was delivered via a dealer in Rome to its first owner, Filippo Palma of Civitavecchia.

It remained in Italy for the next 10 years when U.S. Army helicopter pilot Lee Chambers purchased the car to enjoy while stationed in Germany. It was shipped back to his home in Oregon in March 1971 before being sold to a dentist in Lake Oswego, Oregon. Photographs exist showing the car in both Germany and Oregon under Chamber’s ownership. The car passed through Ron Tonkin Gran Turismo before being purchased in 1973 by the Edgar family.

At that time, the Ferrari needed a full restoration and was repainted in Rosso Chiaro while the leather interior was dyed black in 1993. In 1997, it was imported to the UK in exchange for a BTCC touring car by Scottish racing driver Hamish Irvine. He sold it to a Mr McLeod of Glasgow who drove the car sparingly. With the odometer reading just 31,628 km, it was acquired by the current owner in 2013, who sent it to marque specialist Foskers of Kent to be refinished in metallic blue over a tan interior. They found it to be a highly original and rust-free example, still showing factory welds in the bodywork. Also, it is important to note that the cylinder head is of a later type.

The quality of work was proven with a Best in Class win at The Hurlingham Club concours, London, and other awards and has been shown at several Ferrari Owners Club events, and even Salon Privé. Accompanied by an original owner’s manual, sales brochure and a history file which chronicles its restoration, it would continue to be a lovely show candidate or stately driver.

• 309e exemplaire des 353 produits

• Désirable exemplaire de deuxième série, avec freins à disque et moteur Tipo 128F à bougies à l'extérieur

• Intéressante histoire de propriété en Europe et aux États-Unis

• Restauration de niveau concours

Pour de nombreux passionnés, le meilleur choix parmi les coupés Ferrari 250 GT est celui des exemplaires de deuxième série, sortis d'usine à partir de 1960. Ils comportent de nombreuses améliorations, comme des pare-chocs revus, une meilleure insonorisation et des disques sur les quatre roues, ainsi que le nouveau moteur Tipo 128F à bougies à l'extérieur du V, qui développait 240 ch.

Cet exemplaire, châssis n°1831 GT, est sorti des ateliers en février 1960 avec une carrosserie de teinte "Blu Sera", et un intérieur en vinyle et cuir "Pelle Naturale". Il a été livré à Rome à son premier propriétaire, Filippo Palma, de Civitavecchia.

Il est resté en Italie pendant 10 ans, avant son achat par Lee Chambers, pilote d'hélicoptère de l'armée américaine basé en Allemagne. La voiture a été ensuite, en mars 1971, transportée jusqu'à sa résidence de l'Oregon, puis vendue à un dentiste de Lake Oswego, également dans l'Oregon. Des photos d'époque existent et montrent la voiture en Allemagne et dans l'Oregon, quand elle appartenait à Chambers. Puis elle est passée entre les mains de Ron Tonkin Gran Turismo avant d'être achetée en 1973 par la famille Edgar.

A cette époque, la Ferrari avait besoin d'une restauration complète et elle a été repeinte "Rosso Chiaro", le cuir de la sellerie étant teint en noir en 1993. En 1997, elle était importée en Angleterre par le pilote écossais Hamish Irvine, en échange d'une voiture du championnat BTCC. Il l'a ensuite vendue à un M. McLeod, de Glasgow, qui ne l'a utilisée qu'avec parcimonie. Alors que le compteur affichait 31 628 km, elle a été achetée en 2013 par son actuel propriétaire, qui l'a envoyée chez Foskers, le spécialiste de la marque basé dans le Kent, pour qu'elle soit repeinte en bleu métallisé, avec intérieur beige. Les travaux ont révélé que la voiture était complètement dénuée de rouille, avec encore les soudures d'usine dans la carrosserie. Il est important de noter aussi que les culasses sont d'un type ultérieur.

La qualité de la restauration a été reconnue par le prix "Best in Class" du concours de Hurlingham Club, à Londres, et par d'autres récompenses. Cette voiture a été présentée à de nombreux évènements du Ferrari Owners Club, et même à Salon Privé. Accompagnée de son manuel d'utilisation d'origine, d'un catalogue de vente et d'un dossier historique, elle continuera à attirer le succès dans les expositions, et à apporter toute satisfaction à son nouvel utilisateur.

Suggested lots

RM | AUCTIONS

Auburn Fall

NOW INVITING CONSIGNMENTS
3 - 6 September 2020

RM | AUCTIONS

Hershey

CONSIGNMENTS INVITED THROUGH 2 SEPTEMBER
8 - 9 October 2020