Lot Number
160
language

1935 Hispano-Suiza K6 Cabriolet by Brandone

€1,300,000 - €1,500,000

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
Engine No.
16035
333054
  • Rare and elegant one-off cabriolet coachwork by Etienne Brandone
  • Superb sweeping lines with tasteful chrome accents
  • Quality restoration to original configuration that presents beautifully
  • Classic example of an extravagant convertible, perfect for touring the Côte d’Azur
  • Rare and elegant one-off cabriolet coachwork by Etienne Brandone
  • Superb sweeping lines with tasteful chrome accents
  • Quality restoration to original configuration that presents beautifully
  • Classic example of an extravagant convertible, perfect for touring the Côte d’Azur
NO INTERNET BIDDING

In 1934, Hispano-Suiza introduced the lovely K6 which shared many components with its otherworldly sibling, the incredible 9.5-litre, twelve-cylinder Hispano-Suiza J12. K6 production is believed to have been a mere 204 chassis, all fitted with individually coach-built bodies, painstakingly constructed by the very finest carrosseries in France and abroad.

Chassis no. 16035 was delivered by Hispano-Suiza on 4 May 1935 and sent to the premier coachbuilder on the Côte d’Azur, the Carrosserie Etienne Brandone in Cannes. The designs of Etienne Brandone were always tasteful, well-proportioned and with a certain elegant sophistication that is perfectly epitomized in this lavish K6 cabriolet. Indeed, chassis no. 16035 has previously been falsely attributed to Saoutchik, Figoni, Letourneur et Marchand and even Kellner, unquestionably some of the greatest coachbuilders of all time.

Originally delivered to a Mr Copley-May living in the Villa Rangimore on Avenue de la Corniche in Nice, chassis no. 16035was given Alpes-Maritimes registration 6542 BA4 on 29 June 1935 and was shown at the Cannes concours on 27 March 1936, in light blue with darker blue accents. As reported in the May 1936 issue of the famous trade publication La Carrosserie: ‘. . . the two highlight prizes, the Grand Prix d’Honneur and the cup for the most beautiful French car were given to a splendid 1935 Mercedes-Benz coach by Saoutchik and a very beautiful roadster by Brandone on a 32 CV Hispano-Suiza, in front of all the other cars’ – a perfect summation of the appreciation received in period. The following year, it was shown in Cannes once more, now repainted in an elegant dark shade of either blue or black.

Still in the Alpes Maritimes, the car was re-registered 487 BB 06 on 22 May 1952 to a company in Lyon with the initials M.A.S.E. It then passed to a Mme Pierre in Villeurbanne in October 1955. By 1964, chassis no. 16035 was owned by Jim de Bickero in Chicago, Illinois, who carried out a first restoration that included a redesign of the rear deck, top and windscreen and converting the car from two to four seats. It was subsequently acquired in this configuration by the Blackhawk Collection and then the famous collector Peter Mullin. After a second restoration, it was shown at the Pebble Beach Concours d’Elegance in 1986, 1991 and 1999, winning several awards.

Chassis no. 16035 then passed to noted collectors Sam and Emily Mann, and noted French historian André Vaucourt was commissioned to perform in-depth research into its provenance. Based on his findings, Mann commissioned Stone Barn Restorations in Vienna, New Jersey, to return the K6 to its precise configuration as delivered to the Copley-Mays in 1935. The car was shown at Pebble Beach once again, this time chosen as a Best of Show nominee. In 2013, it participated in the Hispano-Suiza Rally in Arizona and received a full engine rebuild by RM Auto Restoration in 2015.

This presents a rare opportunity to acquire the best of several worlds: a rare and elegant cabriolet with sumptuous French style by a supremely talented coachbuilder, supported by one of the finest luxury chassis of the interwar years. From its immediately recognizable radiator topped by perhaps the most beautiful hood ornament of all time, to the beautiful flow of the sculped fenders and rear deck, chassis no. 16035 exudes French joie de vivre from every panel and curve of its exquisite body and would be welcomed at high-level events worldwide.

• Élégant cabriolet par Étienne Brandone, modèle unique

• Superbes lignes effilées, avec enjoliveurs chromés de grande qualité

• Restauration magnifique dans sa configuration d'origine, présentation superbe

• Exemplaire classique d'un cabriolet extraordinaire, parfait pour la Côte d’Azur

En 1934, Hispano-Suiza a dévoilé l'excellente K6 qui partageait de nombreux composants avec sa sœur plus prestigieuse, l'incroyable Hispano-Suiza J12, à moteur V12 de 9,5 litres. La production de K6 se serait limitée à seulement 204 châssis, tous équipés individuellement d'un carrosserie réalisée spécialement par les meilleurs carrossiers de France et du monde.

Le châssis n°16035 est sorti des ateliers Hispano-Suiza le 4 mai 1935 et a été livré au meilleur carrossier de la Côte d’Azur, la Carrosserie Étienne Brandone basée à Cannes. Les réalisations d'Étienne Brandone étaient très élégantes, bien proportionnées et affichaient une certaine sophistication qui est parfaitement symbolisée par ce fastueux cabriolet. D'ailleurs, cette voiture a été par le passé attribuée à tort à Saoutchik, Figoni, Letourneur et Marchand et même Kellner, qui font indiscutablement partie des meilleurs faiseurs de tous les temps.

Livrée neuve à un M. Copley-May demeurant à la Villa Rangimore, avenue de la Corniche, à Nice, ce cabriolet (châssis 16035) a été immatriculé le 29 juin 1935 dans les Alpes-Maritimes sous le numéro 6542 BA4, et a été présenté le 27 mars 1936 au concours d'élégance de Cannes, dans une teinte deux tons bleu clair et bleu foncé. Selon un article de mai 1936 du magazine professionnel La Carrosserie, "... Les deux prix les plus prisés, le Grand Prix d’Honneur et la coupe de la plus belle voiture française, ont été décernés à une splendide Mercedes 1935 coach Saoutchik et un très beau roadster par Brandonne sur un châssis Hispano-Suiza 32 CV, devant toutes les autres voitures" ; un parfait résumé du succès rencontré par cette voiture à l'époque. L'année suivante, elle a été de nouveau présentée à Cannes, cette fois repeinte dans une couleur foncée, bleu nuit ou noir.

Toujours dans les Alpes-Maritimes, la voiture a été immatriculée 487 BB 06 le 22 mai 1952 au nom d'une entreprise de Lyon, dénommée M.A.S.E. Elle est ensuite passée, en octobre 1955, entre les mains de Mme Pierre, de Villeurbanne. En 1964, ce châssis n°16035 était en possession de Jim de Bickero, de Chicago (Illinois, États-Unis), qui a fait restaurer la voiture pour la première fois, avec une modification de la partie arrière, de la capote et du pare-brise, de façon à convertir la carrosserie de deux à quatre places. Dans cette configuration, elle a été achetée par la Collection Blackhawk, puis par le célèbre collectionneur Peter Mullin. Après une deuxième restauration, elle a été présentée en 1986, 1991 et 1999 au Concours d'Elégance de Pebble Beach où elle a reçu de nombreux trophées.

Ce châssis n°16035 a ensuite rejoint la collection de Sam et Emily Mann qui ont demandé à André Vaucourt, historien français spécialiste de la marque, d'effectuer une recherche approfondie sur son origine. Sur la base de ses découvertes, Mann a confié la voiture à Stone Barn Restorations, de Vienna, dans le New Jersey (États-Unis), pour qu'elle retrouve sa configuration d'origine, comme lors de sa livraison neuve à Copley-May en 1935. Cette K6 a été à nouveau présentée à Pebble Beach et, cette fois, a été nominée pour le prix du "Best of Show". En 2013, elle a participé au Rallye Hispano-Suiza, en Arizona, et a bénéficié en 2015 d'une restauration moteur complète par RM Auto Restoration.

Elle représente l'opportunité rare de faire l'acquisition d'une voiture qui combine le meilleur de plusieurs mondes : un rare et élégant cabriolet qui présente un style français d'un grand raffinement, réalisé par un carrossier extrêmement talentueux sur la base d'un des meilleurs châssis de luxe de la période de l'entre-deux-guerres. Depuis sa calandre immédiatement reconnaissable, surmontée de ce qui est peut-être la plus belle mascotte de tous les temps, jusqu'aux lignes magnifiquement fluides qui sculptent les ailes et la partie arrière, ce châssis n°16035 respire sa joie de vivre par tous les panneaux et les courbes de sa magnifique carrosserie, et sera bienvenu dans les évènements les plus prestigieux organisés sur la planète.



Suggested lots

20 - 21 September 2019

The Sáragga Collection

Monteira, Portugal

RM | SOTHEBY'S

28 September 2019

The Taj Ma Garaj Collection

Taj Ma Garaj, Dayton , OH

RM | SOTHEBY'S