Lot Number
152
language

1962 Aston Martin Lagonda Rapide

Sold After Auction

RM | Sotheby's - PARIS 6 FEBRUARY 2019


Chassis No.
Engine No.
LR/110/L
400/110
  • Displayed at the Aston Martin stand during the 1962 New York Auto Show
  • One of only 55 produced, and one of just six built in left-hand drive
  • Winner of Trofeo Automobile Club Como at the 2017 Concorso d’Eleganza Villa d’Este
  • Displayed at the Concorso d’Eleganza Kyoto in 2018
  • Displayed at the Aston Martin stand during the 1962 New York Auto Show
  • One of only 55 produced, and one of just six built in left-hand drive
  • Winner of Trofeo Automobile Club Como at the 2017 Concorso d’Eleganza Villa d’Este
  • Displayed at the Concorso d’Eleganza Kyoto in 2018

Purchased by David Brown in 1947, Lagonda had all but disappeared by 1957 as DB4 production dominated the company’s activities. In 1961, however, a new Lagonda, named the Rapide, was announced. This was a true sports saloon in the best tradition of the Lagonda name, thanks to its twin-carb version of the 4.0-litre DB5 engine and lightweight alloy Superleggera body.

Chassis no. LR/110/L is one of only six left-hand-drive examples built and was presented on the Aston Martin stand at the 1962 New York Auto Show. Originally ordered in Black Pearl over Red Connolly leather by Group Captain Hugh Marsland Groves of Sarasota, Florida, the Rapide was sold through Aston Martin distributer J.S. Inskip of New York. Group Captain Groves clearly cherished his Rapide driving some 21,814 miles in three years before Aston Martin modified the air intakes and added the handsome bonnet vents presumably to make the car even more useable in Florida’s warm climate. Although the Rapide was ordered in automatic, at some point it was converted to manual and now sports a period-correct David Brown four-speed gearbox.

By 1989, the Rapide was with Melvin Ritter in Arizona, who then sold it to an Aston Martin Service dealer in California. The extensive history file shows that LR/110/L was imported to the UK in 1990, before being exported to Australia in 1993 upon sale to Paul Sabine of Victoria. It was Mr. Sabine who undertook the extensive body-off restoration of the Rapide, including a bare-metal respray. After passing to at least two other Australian owners, the Lagonda returned to Europe. Prior to displaying the car at Villa d’Este in 2017, the new owner spent some CHF 65,960 to prepare the car cosmetically and mechanically. This work included a top end engine rebuild, suspension and recommissioning work. A further £9,268 of service work was completed in the last 12 months.

Offered for sale with an extensive history file dating back to 1962, including restoration invoices and photographs, this Aston Martin Lagonda Rapide represents a fantastic opportunity to own a rare and beautiful David Brown classic in excellent mechanical and cosmetic condition.

• Exposée sur la stand Aston Martin au Salon de New York 1962

• Un des 55 exemplaires produits, dont six en conduite à gauche

• Gagnante du "Trofeo Automobile Club Como", au Concorso d’Eleganza Villa d’Este 2017

• Exposée au Concorso d’Eleganza Kyoto, en 2018

Achetée par David Brown en 1947, la marque Lagonda a disparu de la gamme en 1957, la production de la DB4 dominant les activités du constructeur. Mais en 1961, une nouvelle Lagonda a fait son apparition, la Rapide. C'était une vraie berline sportive dans la meilleure tradition du nom, grâce au moteur DB5 de 4 litres à deux carburateurs et une carrosserie en aluminium Superleggera.

Faisant partie des six exemplaires à conduite à gauche produits, le châssis n°LR/110/L a été exposé sur le stand Aston Martin du Salon de New York 1962. Commandée à l'origine de teinte Black Pearl avec sellerie en cuir Connolly Red par le "Group Captain" des forces aériennes Hugh Marsland Groves, de Sarasota (Floride), cette Rapide a été vendue par l'intermédiaire du distributeur Aston Martin de New York, J.S. Inskip. Son propriétaire a de toute évidence pris grand soin de sa Rapide, couvrant 21 814 miles [35 106 km] en trois ans avant qu'Aston Martin ne modifie les prises d'air et n'ajoute les très belles ouïes de capot, probablement pour faciliter l'utilisation de la voiture dans le climat chaud de Floride. Bien que la Rapide ait été commandée avec boîte automatique, elle a été par la suite convertie en version manuelle et affiche aujourd'hui une boîte quatre rapports David Brown correcte, de l'époque de la voiture.

En 1989, cette Rapide appartenait à Melvin Ritter, en Arizona, qui l'a vendue à un garagiste Aston Martin Service de Californie. Le volumineux dossier d'entretien montre que LR/110/L a été importée en Grande-Bretagne en 1990, avant de partir en 1993 en Australie après avoir été vendue à M. Paul Sabine, de Victoria. C'est lui qui a entrepris l'important travail de restauration de la Rapide, dont un décapage et une peinture complète. Après être passée entre les mains d'au moins deux autres utilisateurs australiens, la Lagonda est revenue en Europe. Avant de la présenter à Villa d’Este en 2017, le nouveau propriétaire a dépensé environ 65 960 francs suisses pour préparer la voiture, tant sur le plan cosmétique que mécanique. Ces travaux ont inclus une remise en état moteur et suspension, ainsi que des opérations de remise à niveau. Au cours des 12 derniers mois, des travaux d'entretien ont été effectués, totalisant la somme de 9 268 £.

Proposée à la vente avec un important dossier historique remontant à 1962 et comprenant des factures d'entretien et des photos, cette Aston Martin Lagonda Rapide représente une fantastique opportunité de posséder une rare et belle classique de David Brown, en excellent état mécanique et cosmétique.



Suggested lots

15 - 17 August 2019

Monterey

Monterey Conference Center, Monterey, California

RM | SOTHEBY'S

29 August - 1 September 2019

Auburn Fall

Auburn Auction Park, Auburn, Indiana

RM | AUCTIONS