Monaco

Grimaldi Forum
12 May 2018
Lot 174

1974 Ferrari Dino 246 GTS by Scaglietti

{{lr.item.text}}

€533,750 EUR | Sold

Monaco | Monte Carlo, Monaco

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


language
Chassis No.
07394
Documents
Proof of EC Taxes Paid
  • Rare European-delivered version
  • Ferrari Classiche certified
  • Highly original throughout, with just 31,000 km from new
  • Rare European-delivered version
  • Ferrari Classiche certified
  • Highly original throughout, with just 31,000 km from new

Prior to his tragic death at age 24, Enzo Ferrari’s son Alfredino had designed a dual overhead camshaft V-6 engine with the intent to compete with smaller and less expensive offerings from other manufacturers, especially Ferrari’s arch rival Porsche. Except for a few sports racing cars, Dino’s engine was shelved for years following his death, but it was revived for production in 1967 with the Fioravanti-penned Dino 206 GT. After producing approximately 152 206 GTs fitted with a Fiat-built 2.0-litre engine, a more powerful 2.4-litre version was installed into a slightly revised body to create the 246 GT. Later, a targa-roofed body was created. Dubbed the 246 GTS, it remains, to this day, an icon of 1970s sports motoring design.

The left-hand-drive, European-spec 246 GTS Dino offered here, chassis no. 07394, was completed on 2 November 1973 and finished in Blu Dino Metallizzato (106-A-72) over a Pelle Nera (VM 8500) Connolly leather interior. According to Ferrari historian Marcel Massini, the car was then delivered new to Swiss importer Société Anonyme pour la Vente des Automobiles Ferrari (SAVAF) of Geneva, Switzerland. It later found its first owner, a resident of Lausanne, Switzerland, in 1974. It reportedly stayed in Lausanne until 1983 when it was next registered in Geneva. Remaining there until 2011, it was offered for sale that year by Carugati Automobiles of Plan-les-Ouates and purchased by the noted collector Clive Joy. Mr Joy owned the car until it was purchased by the consignor.

Throughout its life, the car was remarkably well preserved by its respective owners and remains highly original throughout, including its lovingly patinated original interior. Attesting to this quality, the car has received Ferrari Classiche certification, confirming that it remains exactly as it left the factory when new, apart from being fitted with the desirable 7.5 × 14 Campagnolo wheels. Furthermore, the car has been driven just 31,000 km from new. Included in the sale is a selection of documentation and maintenance receipts dating back to the early 1990s.

Beautiful from all angles and thoroughly exciting to drive, the Dino is a staple of many collections. It is a car that every enthusiast should experience at least once in their lifetime. Chassis no. 07394 is an exceptionally preserved example of a truly superb car and is sure to attract attention wherever it goes.

• Un des rares exemplaires livrés en Europe

• Certifiée Ferrari Classiche

• Totalement d'origine, seulement 31 000 km effectués

Peu avant son tragique décès survenu à l'âge de 24 ans, Alfredino, le fils d'Enzo Ferrari, avait conçu un V6 double arbre à cames en tête dans le but de faire concurrence à des voitures plus petites et moins chères, telles que les proposaient d'autres constructeurs, en particulier Porsche, l'éternel rival. Mis à part quelques voitures de compétition, le moteur de Dino fut laissé de côté pendant les années qui suivirent sa mort, puis sa production reprit en 1967 pour la Dino 206 GT dessinée par Fioravanti. Celle-ci, après une première série d'environ 152 exemplaires équipés d'un 2,0 litres fabriqué par Fiat, reçut un 2,4 litres plus puissant qui, allié à de légères retouches de carrosserie, donna naissance à la 246 GT. Par la suite, une carrosserie à toit Targa fut lancée. Baptisée 246 GTS, elle est aujourd'hui encore emblématique des sportives des années 1970.

La 246 GTS châssis n° 07394 proposée est une direction à gauche en version Europe, fabriquée le 2 novembre 1973, de couleur bleu Dino Metallizzato (106-A-72) avec intérieur en cuir Connolly Pelle Nera (VM 8500). Selon Marcel Massini, l'historien de Ferrari, elle fut livrée neuve à l'importateur de Genève, la Société Anonyme pour la Vente des Automobiles Ferrari (SAVAF). Puis, en 1974, elle trouva son premier client, un habitant de Lausanne. Elle serait restée à Lausanne jusqu'en 1983, date à laquelle elle fut immatriculée à Genève. Elle y demeura jusqu'en 2011, année où elle fut mise en vente par Carugati Automobiles de Plan-les-Ouates et achetée par Clive Joy, le collectionneur réputé. M. Joy la conserva jusqu'à ce que son vendeur actuel l'achète.

Tout au long de sa vie, cette voiture fut remarquablement bien conservée par ses propriétaires successifs ; elle est restée totalement d'origine, y compris son intérieur, agréablement patiné. Gage de son niveau de qualité, elle bénéficie de la classification Ferrari Classiche qui confirme qu'elle est restée exactement telle qu'elle était à sa sortie d'usine, mis à part ses magnifiques roues Campagnolo de 7.5 x 14. De plus, elle n'a parcouru que 31 000 km depuis l'origine. Font partie de la vente différents documents et des factures d'entretien remontant au début des années 1990.

La Dino, belle sous tous ses angles et tellement enthousiasmante à conduire, est un incontournable de beaucoup de collections. C'est une voiture que tout amateur devrait essayer au moins une fois dans sa vie. La 07394 est un exemplaire exceptionnellement bien conservé d'une voiture véritablement magnifique qui attirera les regards à coup sûr, où qu'elle soit.