Monaco

Grimaldi Forum
12 May 2018
Lot 116

1970 Ferrari 365 GTB/4 Daytona Berlinetta by Scaglietti

{{lr.item.text}}

€550,000 - €650,000 EUR | Not Sold

Monaco | Monte Carlo, Monaco

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


Chassis No.
13183
Engine No.
B 272
Documents
US Title
  • European specification with Plexiglas nose
  • Equipped with desirable factory air-conditioning
  • Documented by Ferrari historians Marcel Massini and Jarrett Rothmeier
  • Retains its original engine and gearbox
  • Recently freshened restoration
  • European specification with Plexiglas nose
  • Equipped with desirable factory air-conditioning
  • Documented by Ferrari historians Marcel Massini and Jarrett Rothmeier
  • Retains its original engine and gearbox
  • Recently freshened restoration
language
Addendum: Further to the printed catalogue description, we are pleased to confirm that this Daytona retains its original engine and gearbox.

En complément de la description du catalogue papier, nous sommes heureux de confirmer que cette Daytona est équipée de son moteur et de sa boîte de vitesses d'origine.

Please kindly note that this lot has entered the EU for this sale under a temporary import. The successful bidder must arrange for the bond to be cancelled either by exporting the lot outside of the EU on an approved Bill of Lading with supporting customs documentation or by paying the applicable VAT and import duties to have the lot remain in the EU.

Veuillez noter que ce lot est entrée en Union Européenne pour cette vente sous le régime de l'importation temporaire. L'adjudicataire doit lever ce régime soit en exportant le lot en dehors de l'Union Européenne sur production d'un connaissement approuvé et accompagné des documents douaniers le concernant, soit en payant les droits de douanes et la TVA applicables si le lot doit rester dans l'UE.

The 1968 Paris Salon ushered in a new era of design and cutting-edge performance for sports cars, as it was the event where Ferrari unveiled the new 365 GTB/4 Berlinetta. Everything about the Daytona was cutting edge, and it signalled to the world, and especially to Lamborghini, that Ferrari was here to stay. While the Lamborghini Miura P400 pushed the limits of performance through utilizing a mid-engined layout, Ferrari was persistent that its two-seater front-engined V-12 formula was capable of more extreme performance, and the 365 GTB/4 proved it.

Nicknamed ‘Daytona’ by the press and other automotive enthusiasts in celebration of Ferrari’s incredible 1-2-3 finish at the 1967 24 Hours of Daytona, the Daytona certainly did not disappoint in terms of performance. Capable of producing 352 hp at 7,500 rpm from its magnificent V-12 engine, it could spring to 60 mph from a standstill in 5.4 seconds. Top speed was an incredible 174 mph, making the Daytona the world’s fastest production car, with a top speed three mph faster than the Miura P400.

The Daytona was a dramatic departure in terms of styling compared to the 275 GTB. Instead of voluptuous round fenders and proportions, the Daytona was noticeably more angular and aggressive, utilizing flip-up headlights. Nevertheless, it was instantly recognizable as a Ferrari and helped to push the brand’s design language forward. Design elements first seen on the Daytona carried through to a number of models for many years.

Ferrari historians have confirmed that chassis no. 13183, offered here, was completed at Maranello on 5 February 1970. Finished in Rosso Chiaro (20-R-190) with Nero (VM 8500) leather interior, the left-hand-drive ‘Euro-spec’ car was fitted with the early Plexiglas nose and delivered to dealer Romeo Pedini in Perugia, Italy, and was first purchased by a Mr Rossi later in the month of February 1970. It was equipped with highly desirable factory air-conditioning as well as power windows, a radio and knock-off Cromodora alloy wheels.

The car was exported from Italy to the U.S. in the late-1970s and confirmed to be in the ownership of Avi R. Brand of Woodbury, New York, in 1979; later it was sold in 1982 to an undisclosed owner, who offered the car for sale with Graham Cox, Hallandale, Florida, and Motorcars International of Springfield, Missouri, in 1994. Ferrari Market Letter ads described it as ‘365 GTB/4, S/N 13183 (1970 Euro prod.). Red with tan interior. Plexiglass nose, Borrani wire wheels, factory a/c. Same owner since 1982. 38,409 miles. Extremely nice and original. Don’t miss this one.’ Another Ferrari Market Letter ad shows the car offered in California in April/May 1995; it was then sold to a collector in Japan later that year.

An older restoration, the car has received a cosmetic freshening and remains in its as-delivered configuration and colour combination. It is equipped with highly desirable factory air conditioning, power windows, radio and Michelin XWX tires on knock-off Cromodora alloy wheels and is described as being very correct overall providing solid driving performance.

As an iconic Ferrari equipped with rare factory air conditioning, the early Euro-spec Plexiglas nose and restored in its original colours and configuration, this is an outstanding example worthy of a collector who will enjoy driving his or her car as it was intended.

ENGLISH DESCRIPTION (double space below)

• Spécifications européennes avec phares sous Plexiglas

• Équipée du désirable système de climatisation d'usine

• Documentée par les historiens Ferrari Marcel Massini et Jarrett Rothmeier

• Restauration récemment remise à niveau

Le Salon de Paris 1968 ouvrait la voie à une nouvelle époque de performances très élevées pour les voitures de sport, car c'est à cette occasion que Ferrari a dévoilé sa nouvelle 365 GTB/4 Berlinetta. Tout dans cette voiture était avant-gardiste et elle annonçait clairement au monde entier, et à Lamborghini en particulier, que la marque était là pour rester. Alors que la Lamborghini P 400 Miura poussait les limites en adoptant une architecture à moteur central, Ferrari restait fidèle à la formule du V12 placé à l'avant en étant convaincu qu'elle permettait des performances encore plus extrêmes, ce qu'a pu prouver la 365 GTB/4.

Surnommée "Daytona" par la presse et autres passionnés d'automobile après l'incroyable triplé de Ferrari aux 24 Heures de Daytona 1967, la Daytona n'a certainement pas déçu en termes de performances. Avec un magnifique moteur V12 développant 352 ch à 7 500 tr/mn, elle pouvait accélérer de 0 à 100 km/h en 5,4 s. La vitesse de pointe atteignait le chiffre étonnant de 280 km/h, ce qui faisait de la Daytona la voiture de série la plus rapide du monde, battant la Miura de 5 km/h.

Elle était tout aussi révolutionnaire sur le plan du style, comparée à la 275 GTB. Au lieu des ailes voluptueusement galbées, la Daytona était nettement plus agressive et anguleuse, et elle adoptait des phares escamotables. Elle restait néanmoins immédiatement identifiable comme une Ferrari et elle a contribué à faire évoluer le style propre à la marque. Des éléments de design apparus pour la première fois sur la Daytona ont été ensuite repris sur divers modèles, pendant plusieurs années.

Les historiens Ferrari ont confirmé que le châssis n°13183 proposé ici était sorti des ateliers de Maranello le 5 février 1970. De teinte "Rosso Chiaro" (20-R-190) avec intérieur en cuir "Nero" (VM 8500), cette voiture aux spécifications européennes était équipée des phares sous Plexiglas correspondant à cette première version. Elle a été livrée au distributeur Romeo Pedini, de Perugia, en Italie, et achetée par son premier propriétaire, un certain M. Rossi, plus tard au cours du mois de février 1970. Elle était dotée d'un désirable système de climatisation d'usine ainsi que de vitres électriques, d'un autoradio et de jantes Cromodora en alliage à fixation centrale.

La voiture a été exportée d'Italie aux États-Unis à la fin des années 1970 et, en 1979, elle était entre les mains d'Avi R. Brand, de Woodbury (New York). Elle a été ensuite achetée par un propriétaire non identifié, qui l'a mise en vente par le biais de Graham Cox, de Hallandale (Floride), et de Motorcars International, de Springfield (Missouri) en 1994. Les annonces de Ferrari Market Letter la décrivent comme "365 GTB/4, n° de série 13183 (produite en 1970 pour l'Europe). Rouge avec intérieur beige. Avant Plexiglas, jantes Borrani, climatisation usine. Même propriétaire depuis 1982. 38 409 miles. Extrêmement belle et d'origine. A ne pas manquer." Une autre annonce de Ferrari Market Letter présente la voiture proposée en Californie en avril/mai 1995 ; elle était ensuite vendue à un collectionneur japonais plus tard dans l'année.

Alors qu'elle présentait une restauration ancienne, cette voiture a fait l'objet d'une remise à niveau cosmétique et reste dans sa configuration et ses couleurs de sortie d'usine. Elle est équipée du très désirable système de climatisation d'usine, de vitres électriques, d'un autoradio, de jantes Cromodora à serrage central chaussées de pneus Michelin XWX, et elle est décrite comme tout à fait correcte et offrant des performances de haut niveau.

Ferrari emblématique, équipée d'un rare système de climatisation d'usine, de l'avant Plexiglas et restaurée dans ses teintes d'origine, il s'agit d'un magnifique exemplaire méritant l'attention d'un collectionneur qui saura profiter de ses qualités exceptionnelles.