language

The Guikas Collection | Lot 153

1969 Ferrari 365 GTB/4 Daytona Berlinetta by Scaglietti

{{lr.item.text}}

{{x.text}}

€606,875 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

19 November 2021


Chassis No.
12525
Engine No.
12525
Gearbox No.
16
Documents
US Title and 2016 Proof of Taxes Paid in the UK C88 Form
  • Desirable early example with Perspex covered headlights
  • The 12th regular production Daytona built
  • Remains in highly original condition
  • Presented with Ferrari operating, maintenance, and service book and a spare parts catalogue
  • Retains numbers-matching engine and gearbox
For cars offered with UK import paperwork only, RM Sotheby’s will do their best to assist the buyer to register the car within Europe post-sale §
Addendum: Since our catalogue was printed, Ferrari Classiche has completed certification on this vehicle and the Red Book confirms the engine and gearbox to be numbers-matching.

Depuis l'impression de notre catalogue, Ferrari Classiche a complété la certification de ce véhicule et le « Red Book » confirme que le moteur et la boîte de vitesses correspondent au numéro de série du certificat original.

Introduced in 1968, the Ferrari 365 GTB/4—nicknamed “Daytona” in tribute to the American 24-hour endurance race, in which Ferrari achieved a storied 1-2-3 finish in 1967—instantly reinvigorated Maranello’s grand tourer line-up. Power came from a front-mounted 4.4-litre Colombo V-12 fitted to a five-speed manual transmission, and the visual appeal of the car was made to match with modern bodywork designed by Pininfarina and built by Scaglietti.

The Daytona made good on its nickname with stunning performance specifications. The Tipo 251 engine produced 352 horsepower, making for 5.4-second sprints from 0-60 mph and a 174-mph top speed. Four-wheel independent suspension, disc brakes, and 50/50 weight distribution made for excellent handling. The Daytona’s blend of power, luxury, and style proved intoxicating, and 1,284 GTB/4 Daytonas were built before production ceased in 1973.

A European-specification car, chassis number 12525 was completed on 14 May 1969. It left the factory finished in Argento Metallizzato exterior paint accented by a Perspex nose panel, featuring Perspex-covered headlamps and was only the 12th regular production car built. Its interior was trimmed in Nero Connolly leather. On 19 September 1969, the car was registered in the Italian city of Imperia, wearing the license plate “IM 77169”. On 22 September, it was delivered to its first owner, Colombo Bianchi of Taggia, Imperia, purchased for the sum of 8,300,000 Italian lire. Bianchi sold the car in 1972 to its next owner in Switzerland, Dorothea Erhardt. Ms. Erhardt would sell the car after three years to its third owner, this time in Milan, Mr. Giorgio Camerano.

Around 1977, the car was exported to the East Coast of the US where it was purchased by Gary Kaiser in Florida. Shortly thereafter the car passed to noted collector Dr. Ron Finger in Savannah, Georgia before passing in 1978 to Dr. Jerry Winston in Tennessee. Dr. Winston brought the car out to several events during his four year ownership, including the Ferrari Club of American Annual Meets in 1978 and 1981. In December of 1982 North Carolina dealer Foreign Cars Italia sold the car to Robert Warren in Raleigh, North Carolina who proceeded to carefully preserve the car in storage for the next 30 years. Subsequently the car was purchased by Mr. Guikas in 2016 and returned to Europe.

Following an inspection by Ferrari Classiche in 2021, 12525 is confirmed to retain its original matching numbers engine and gearbox. Today the Ferrari sits on Cromodora wheels and is accompanied by printed Ferrari manuals in a leather wallet. Blending muscular yet refined looks with impressive performance, the 365 GTB/4 Daytona instantly redefined the Ferrari grand tourer upon its introduction and is no less appealing today.

---

Désirable exemplaire des débuts avec phares sous carénage Plexiglas

12e Daytona de série produite

État d'origine très bien préservé

Vendue avec manuel d'entretien et d'utilisation, carnet d'entretien et catalogue de pièces de rechange

Toujours équipée d'un moteur et d'une boîte à numéros concordants

Présentée en 1968, la Ferrari 365 GTB/4 — surnommée "Daytona" en hommage à l'épreuve d'endurance américaine de 24 heures, où Ferrari a signé un triplé en 1967 — a immédiatement redynamisé la gamme Grand Tourisme de Maranello. La voiture était propulsée par un V12 Colombo de 4,4 litres installé à l'avant et relié à une transmission manuelle 5 rapports, et son attrait visuel s'appuyait sur une carrosserie moderne dessinée par Pininfarina et fabriquée par Scaglietti.

La Daytona a bien mérité son surnom, grâce à des performances impressionnantes. Le moteur Tipo 251 développait 352 ch, ce qui permettait de passer de à 0 à 100 km/h en 5,4 s et d'atteindre 280 km/h en pointe. Une suspension complètement indépendante, des freins à disques et une répartition des poids de 50/50 assuraient un comportement irréprochable. La combinaison de puissance, de luxe et de style constituait un cocktail auquel il était difficile de résister, et 1 284 GTB/4 Daytona ont été produites avant l'arrêt de la production en 1973.

Cette voiture aux spécifications européennes, châssis n°12525, est sortie d'usine le 14 mai 1969. Elle affichait une peinture extérieure de couleur "Argento Metallizzato", soulignée par le panneau avant en Plexiglas transparent recouvrant les quatre phares. Il s'agissait du 12e exemplaire de série fabriqué par la marque, et elle était dotée d'une sellerie en cuir Conolly noir. Le 19 septembre 1969, la voiture a été immatriculée dans la cité italienne d'Imperia, sous le numéro "IM 77169". Le 22 septembre, elle a été livrée à son premier propriétaire, Colombo Bianchi, de Taggia, Imperia, qui avait déboursé la somme de 8 300 000 lires italiennes pour cet achat. Bianchi a vendu la voiture en 1972 à sa deuxième propriétaire, en Suisse, Dorothea Erhardt. Mme Erhardt a conservé la voiture trois ans avant de la céder au troisième propriétaire, cette fois à Milan, M. Giorgio Camerano.

Autour de 1977, la voiture a été exportée sur la Côte Est des États-Unis où elle a été achetée par Gary Kaiser, en Floride. Peu de temps après, elle est passée entre les mains du collectionneur connu Dr. Ron Finger, de Savannah (Géorgie), avant d'être achetée en 1978 par le Dr. Jerry Winston, dans le Tennessee. Au cours des quatre ans pendant lesquels il a gardé cette Daytona, le Dr. Winston a participé à plusieurs évènements, dont les rencontres annuelles du Ferrari Club of America de 1978 et 1981. En décembre 1982, le revendeur de Caroline du Nord Foreign Cars Italia a vendu la voiture à Robert Warren, de Raleigh (Caroline du Nord), qui s'est préoccupé de la préserver soigneusement et l'a gardée entreposée pendant 30 ans. En 2016, elle a été achetée par M. Guikas et elle est retournée en Europe.

A la suite d'une inspection en 2021 par Ferrari Classiche, il a été confirmé que 12525 est bien équipée de son moteur d'origine ("matching numbers"). Aujourd’hui, cette Ferrari est dotée de jantes Cromodora et elle est accompagnée de manuels Ferrari imprimés, dans une pochette de cuir. Associant une allure agressive mais raffinée et des performances impressionnantes, la 365 GTB/4 Daytona a immédiatement redéfini la Ferrari de Grand Tourisme lors de sa présentation et n'a aujourd'hui rien perdu de son attrait.

Blog posts

Suggested lots