Lot 161

1948 Delahaye 135 M Coupé by Antem

{{lr.item.text}}

€132,250 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


Chassis No.
800990
Documents
French Certificat d’Immatriculation
  • One of only two examples made by the French coachbuilder, Antem
  • Desirable coupé version of the 135 M by Delahaye
  • Finished in attractive colour combination of dark blue over light grey leather
language
§

The 135 is arguably the best-known model to be constructed by Delahaye. The French marque encouraged elegance and luxury in coachbuilt cars of the pre- and postwar eras, making around 2,000 examples of the 135 between 1935 to 1954. Many of these began life as a chassis and were then completed by acclaimed bespoke builders such as Figoni et Falaschi, Henri Chapron, Marcel Pourtout, or Saoutchik. Among the rarer coachbuilders was Antem, who would become one of France’s leading constructors after the Spanish-born Jean Antem relocated to Courbevoie, near Paris, to open his workshop in 1919.

Antem would make only two examples of the 135 M Coupé body in this specification; to this day, the other forms part of the Schlumpf Collection at the National Automobile Museum in Mulhouse, France. The “M” part of the model name alludes to the fact that this is a “modified” version of the standard Delahaye 135, and the car consequently features a 3.5-litre engine with three Solex carburettors, said to generate around 120 brake horsepower with a claimed top speed in excess of 150 kph.

Chassis number 800990 wears attractive dark blue paintwork and over a light grey leather interior. Uniquely, in addition to the conventional engine access hatches, this coachbuilt car is also constructed with lifting front wings that give free access to the whole engine bay. The flowing lines and bulging fenders, along with the distinctive face of the car that is completed by the chrome bumper and grille, marks a golden age of French coachbuilding and design.

Sold new to France, chassis 800990 was used as the cover car for the 1948 Salon de l’Automobile catalogue, with further mention on in an article contained in the catalogue called “The Triumph of the French Body”. Acquired by Mr. Guikas in 2014, the hard-topped coupé versions of the 135 are rarely seen for sale, and this example demonstrates why they are coveted by enthusiasts.

---

Un des deux exemplaires fabriqués par le carrossier français Antem

Désirable version coupé de la Delahaye 135 M

Séduisante combinaison de couleurs, bleu foncé avec sellerie en cuir gris clair

La Type 135 est sans aucun doute la Delahaye la plus connue de toutes. La marque française encourageait l'élégance et le luxe avec des voitures habillées par les carrossiers dans les années d'avant et d'après-guerre. Au total, quelque 2 000 exemplaires de Delahaye 135 ont été fabriqués entre 1935 et 1954. Nombre de ces voitures sont nées sous la forme d'un châssis qui a été ensuite complété par de célèbres carrossiers comme Figoni et Falaschi, Henri Chapron, Marcel Pourtout, ou Saoutchik. Parmi eux se trouvait aussi Antem, un des plus importants du genre après l'ouverture en 1919 de l'atelier de Jean Antem, natif d'Espagne, à Courbevoie.

Antem n'a réalisé que deux exemplaires de coupé 135 M dans cette configuration ; aujourd'hui, l'autre voiture fait partie de la collection Schlumpf, à la Cité de l'Automobile de Mulhouse. La lettre "M" de son appellation traduit le fait qu'il s'agit d'une version "modifiée" par rapport à la Delahaye 135 standard : elle est dotée d'un moteur 3,5 litres alimenté par trois carburateurs Solex et développant quelque 120 ch, pour une vitesse de pointe dépassant 150 km/h.

Ce châssis n° 800990 présente une séduisante peinture bleu foncé et un intérieur en cuir gris clair. Il est important de noter que, en plus de l'ouverture de capot classique, l'ensemble ailes avant et pare-chocs bascule vers l'avant pour faciliter l'accès au compartiment moteur. Les lignes fluides et les ailes enveloppantes, complétées par la calandre chromée caractéristique encadrée de deux petites grilles, marquent l'âge d'or de la carrosserie classique française.

Vendue neuve en France, cette voiture n° 800990 est apparue en couverture du catalogue du Salon de l'auto 1948, tout en étant mentionnée dans un article de ce même catalogue, sous le titre "Le triomphe de la carrosserie française". Les versions coupé de la Delahaye 135 passent rarement en vente au enchères et cet exemplaire, acheté en 2014 par l'actuel propriétaire, démontre pourquoi elles sont si recherchées par les passionnés.