language

1963 Maserati 3500 GT Spyder by Vignale

€700,000 - €800,000

RM | Sotheby's - PARIS 7 FEBRUARY 2018


Chassis No.
AM101 1457

Documents: Austrian Vehicle Registration

  • Rare Spyder model; just 250 produced
  • Equipped with Weber carburettors and rare Borrani wire wheels
  • Rare Spyder model; just 250 produced
  • Equipped with Weber carburettors and rare Borrani wire wheels

Powered by a DOHC six-cylinder engine developed by Ing. Alfieri from Maserati’s experience with the A6 and 350S, the 3500 GT became an important competitor in the luxury GT market. After its debut at Turin in 1957, the 3500 GT was well received by motoring press, the distributors and potential customers.

The most desirable body style was the rare Spyder with Vignale bodywork, introduced in 1960. As seen in this example, the open bodywork of the Vignale featured characteristically interesting details, including a number of tasteful vents and scoops to augment the already well-proportioned and elegant lines. The Spyder also featured a four-inch shorter wheelbase than the coupé, which improved handling and road holding.

Many improvements were incorporated during the six-year production period of the 3500 GT, several of which are fitted to this model. Disc brakes became standard in 1960, and a ZF five-speed transmission replaced the former four-speed unit. Though Lucas fuel injection replaced carburettors, chassis no. 1457 is equipped with the more reliable Webers. The rarely seen Borrani wire wheels are also equipped, though they were an expensive option when the car was new.

Built in April of 1963, for the 1963 model year, chassis no. 1457 was finished in black over champagne interior as a 3500 GTi Spyder, fitted with mechanical fuel injection and optioned with a factory hardtop and wire wheels. Destined for its native Italy, the car remained there until at least the mid-1970s before being exported to the U.S., noted as being in Arlington, Virginia, in 1979–1980 before travelling westward to Washington State. According to Walter Bäumer’s Maserati 3500 GT Spyder by Vignale, the car was owned there by Frank Mandarano of Seattle, who repainted the car in black over black.

By the mid-1990s, the car’s fuel-injection system had been replaced with carburettors and the car remained in the U.S., passing through the hands of noted Maserati collector John Bookout in the 1990s. Leaving his collection in 2003, the car remained in the U.S. for another nine years, before being purchased by the consignor. Today, it remains in very nice condition both cosmetically and mechanically. Considered one of the best sports cars of the 1960s, this 3500 GT is ready for its next owner.

• Rare version Spyder ; 250 exemplaires produits

• Équipée de carburateurs Weber et de rares jantes Borrani à rayons

Dotée d'un six-cylindres en ligne double arbre mis au point par l'ingénieur Alfieri à partir des moteurs Maserati A6 et 350 S, la 3500 GT est devenue une concurrente importante sur le marché des GT de luxe. Après sa présentation à Turin en 1957, la 3500 GT a reçu un très bon accueil de la presse automobile, des distributeurs et des clients potentiels.

La version de carrosserie la plus désirable était le rare Spyder réalisé par Vignale, dévoilé en 1960. Comme en témoigne cet exemplaire, la carrosserie ouverte de Vignale présentait des détails de finition particulièrement soignés, comme des ouïes et prises d'air qui permettaient de rehausser une ligne déjà très élégante et bien proportionnée. Le Spyder reposait sur un châssis dont l'empattement était plus court de 10 cm que celui du coupé, ce qui améliorait la tenue de route et le comportement.

Au cours des six années de production, la 3500 GT a bénéficié de nombreuses améliorations, dont bon nombre équipent ce modèle. Des freins à disque ont été montés en série à partir de 1960, et une transmission ZF à cinq rapports a remplacé l'ancienne boîte à quatre vitesses. Un système d'alimentation par injection a en outre pris la place des carburateurs, mais cet exemplaires est malgré tout équipé de carburateurs Weber, plus fiables. Cette voiture présente aussi les rares jantes Borrani à rayons, qui constituaient une option coûteuse au catalogue.

Sorti d'usine en avril 1963 (pour l'année-modèle 1963), ce Spyder 3500 GTi (châssis n°1457) était alors de teinte noire avec intérieur champagne ; il était équipé de l'alimentation par injection et des options hard-top usine et jantes à rayons. Destinée à son Italie natale, la voiture y est restée au moins jusqu'à la moitié des années 1970. Elle a ensuite pris la direction des États-Unis et a été vue à Arlington (Virginie) en 1979-1980 avant d'aller plus loin vers l'ouest dans l'État de Washington. D'après l'ouvrage de Walter Bäumer, Maserati 3500 GT Spyder by Vignale, elle appartenait alors à Frank Mandarano, de Seattle, qui a repeint la carrosserie en noir, avec intérieur noir.

Au milieu des années 1990, le système d'alimentation par injection a été remplacé par des carburateurs et la voiture est restée aux États-Unis, passant dans les années 1990 entre les mains d'un collectionneur de Maserati connu, John Bookout. Après avoir quitté sa collection en 2003, elle est restée aux États-Unis neuf ans encore, avant que l'actuel propriétaire en fasse l'acquisition. Aujourd'hui, elle se présente en très bon état, tant sur le plan cosmétique que mécanique. Considérée comme une des meilleures voitures de sport des années 1960, cette 3500 GT est prête à accueillir son prochain propriétaire.

Suggested lots

RM | AUCTIONS

Auburn Fall

NOW INVITING CONSIGNMENTS
3 - 6 September 2020

RM | AUCTIONS

Hershey

CONSIGNMENTS INVITED THROUGH 2 SEPTEMBER
8 - 9 October 2020