Monaco

Grimaldi Forum
12 May 2018
Lot 177

1969 Citroën DS 21 Cabriolet Usine by Chapron

{{lr.item.text}}

€184,000 EUR | Sold

Monaco | Monte Carlo, Monaco

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


Chassis No.
4638039
Engine No.
0664025953
Documents
French Certificat d’Immatriculation
  • Very rare limited-production Chapron-bodied cabriolet
  • The more powerful DS 21 variant, with numerous original options
  • Beautifully restored by marque specialists
  • An exceptional continental touring machine, now as then
  • Very rare limited-production Chapron-bodied cabriolet
  • The more powerful DS 21 variant, with numerous original options
  • Beautifully restored by marque specialists
  • An exceptional continental touring machine, now as then
language

Amongst the most desirable versions of the famed Citroën DS was the factory-authorised Decapotable, or Cabriolet Usine, produced by Parisian coachbuilder Henri Chapron. Chapron took up what the factory had not had the time or resources to do, and he produced his first two-door convertible version of the ‘Goddess’ in 1958. For 10 years, from 1961 to 1971, Chapron produced 1,365 Decapotables to individual customer order. After official production ended, a handful of cars continued to be produced on a custom basis until 1978.

Each cabriolet was hand built to the highest of standards, with handmade doors that were four inches longer than the saloon’s and on double latches; a tail that had been crafted as one long, sweeping panel, with a fibreglass boot lid; and decorative brightwork along the flanks. There were 15 paint choices, 13 shades of leather upholstery and three carpet colours available, allowing for 585 possible combinations.

The example offered here is a DS 21, equipped with the optional Jaeger instruments, Boite de Vitesses Hydraulique semi-automatic transmission and Continental-Edison radio. It was originally delivered to a Mr Le Glouannec of Pont Aven, who maintained it until 1980, when he sold it to a Dr Pechery of Paris; the second owner installed a DY-type engine in 1983. From 2007 until 2010, the car was registered in England, by Dr. James Hull of London, after which it was acquired by the present owner.

In 2014 the car was fully restored by Automobiles Francaise of Berlin, at a cost of over €85,000, in Alabaster White over a black leather interior with black carpets. The car is accompanied by a collection of photographs and receipts from that restoration, as well as other documentation, including a certificate from Noëlle Chapron, and appraisals between 1977 and the present day, documenting its well-maintained condition and, importantly, that it has always been an original cabriolet.

This is a fine example of a most rare and desirable Citroën, benefitting from decades of excellent care and a superb restoration.

• Très rare cabriolet en série limitée, carrosserie Chapron

• La plus puissante version DS 21, avec de nombreuses options d'origine

• Magnifiquement restaurée par des spécialistes de la marque

• Voiture de tourisme exceptionnelle, hier comme aujourd'hui

Parmi les versions les plus désirables de la célèbre Citroën, le catalogue proposait la Décapotable, ou Cabriolet usine, autorisée par la marque et carrossée par Henri Chapron dans ses ateliers de Levallois. Chapron avait pris en charge ce que le constructeur n'avait pas eu le loisir de faire, et proposait en 1958 une version cabriolet deux portes de la DS. Pendant 10 ans, de 1961 à 1971, Chapron a produit 1 365 exemplaires de la version Décapotable sur commandes de clients individuels. Après la fin de la production officielle, quelques exemplaires ont été encore fabriqués jusqu'à 1974 sur demande spécifique.

Chaque cabriolet était réalisé artisanalement aux standards les plus élevés, avec des portes spéciales qui étaient rallongées de 10 cm par rapport à celles de la berlines, et qui étaient tenues par une double charnière ; l'arrière comportait un long panneau effilé, avec un couvercle de coffre en fibre de verre. Les clients pouvaient choisir entre 15 couleurs de carrosserie différentes, 13 teintes de cuir de sellerie et trois couleurs de moquette, ce qui permettait 585 combinaisons possibles.

L'exemplaire présenté ici est une DS 21 équipée des instruments Jaeger en option, d'une boîte de vitesses semi-automatique à commande hydraulique et d'un autoradio Continental-Edison. Cette voiture a été livrée neuve à un M. Le Glouannec, de Pont Aven, qui l'a conservée jusqu'en 1980, avant de la céder au Dr Pechery, de Paris ; ce deuxième propriétaire a installé en 1983 un moteur type DY. De 2007 à 2010, la voiture a été immatriculée en Angleterre au nom d'un James Hull, de Londres, et c'est auprès de lui que l'actuel propriétaire en a fait l'acquisition.

En 2014, la voiture a été complètement restaurée par Automobiles Françaises, de Berlin, pour un coût dépassant 85 000 €. Elle est de teinte "Alabaster White" avec intérieur noir et moquette noires. Cette voiture est accompagnée d'un ensemble de photos et de factures de la restauration, ainsi que d'autres documents et expertises entre 1977 et aujourd'hui et un certificat de Noëlle Chapron. Cet ensemble témoigne de l'entretien dont a bénéficié cette voiture, et du fait qu'il s'agit bien d'un authentique cabriolet.

C'est un bel exemplaire d'une Citroën parmi les plus rares et les plus désirables, qui a bénéficié d'un excellent entretien et d'une restauration superbe.