Lot Number
183
language

1983 BMW 635 CSi Group A

Sold For €297,500

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - MONACO 12 MAY 2018


Chassis No.
RA1-22

Documents: Bill of Sale

  • Constructed in 1982/1983 by BMW specialists Ted Grace International for Frank Sytner
  • Competed in BTCC/ ETCC in 1983 and 1984, driven by Frank Sytner, Brian Muir and Barrie Williams
  • Extensive British and New Zealand racing history
  • Immaculately prepared, and eligible for a wide range of 1980s and Group A touring car events
  • Constructed in 1982/1983 by BMW specialists Ted Grace International for Frank Sytner
  • Competed in BTCC/ ETCC in 1983 and 1984, driven by Frank Sytner, Brian Muir and Barrie Williams
  • Extensive British and New Zealand racing history
  • Immaculately prepared, and eligible for a wide range of 1980s and Group A touring car events

Effectively BMW’s response to the homologation ‘curve ball’ thrown by Jaguar with their XJ-S in advance of the 1983 European Touring Car Championship, the 635 CSi was jointly developed by BMW specialists Alpina and Schnitzer Motorsport.

This chassis was constructed by Ted Grace, who had enjoyed a long-standing association with popular Australian ex-Gulf GT40 pilot Brian ‘Yogi’ Muir. Plans were made for Sytner to compete with the car in the 1983 British Touring Car Championship, dovetailing this with occasional outings in its European counterpart, sharing driving duties with Muir.

In the BTCC, Sytner finished 3rd (later promoted to a win) at Silverstone and 2nd at Donington Park – again upgraded to a win following disqualification of Lovett’s winning Rover. In the British GP-supporting round, there were farcical scenes when all four leading cars (including Sytner, in 4th) were excluded, handing the win to bemused series guest Hans-Joachim Stuck. At the Tourist Trophy – penultimate round of the 1983 ETCC – a sterling drive by both Sytner and Muir to 10th place was overshadowed when Muir tragically succumbed to a heart attack whilst driving home from the event.

The 1984 season saw the team embark upon a similar combination of BTCC and ETCC events. In the former, Silverstone proved to be a lucky circuit – with three 3rd places – whilst the July Snetterton round yielded an excellent 2nd behind series pacesetter Andy Rouse’s Rover. Other season highlights included 4th at the Easter Monday Thruxton round, and another 3rd at Donington in September. Meanwhile, 9th place overall at the Spa 24 Hours – sharing with brothers Paul and Valentin Simons – was a valiant effort in the ETCC’s blue riband event.

Over the winter of 1984/5, RA1-22 was sold to New Zealand BMW dealer Johnstone. Sytner was invited to share the car with local driver John Morton in the Wellington 500 street race, and the pair finished an excellent 2nd to the winning Michel Delcourt/Robbie Francevic Volvo 240T. A week later, the car was entered in the Pukekohe 500, but differential problems led to a rare non-finish.

In 1986, Morton shared the car with Kiwi racing legend (and seven-time Bathurst 1000 winner) Jim Richards in the Wellington 500, although clutch problems blighted the car on this occasion. The same pairing also shared the car in the Taupo one-hour race in 1987, although regrettably no record of the race result exists.

Chassis no. RA1-22 remained in New Zealand until early 2016, when it returned to Europe. Immaculately prepared, it represents a desirable and highly competitive entry for the burgeoning Peter Auto-organised Heritage Touring Cup, as well as a rare opportunity to acquire a genuine example of perhaps the most charismatic and sought-after Group A touring car of all.

• Fabriquée en 1982/1983 pour Frank Sytner par Ted Grace International, spécialiste BMW

• A couru en BTCC/ ETCC en 1983 et 1984, entre les mains de Frank Sytner, Brian Muir et Barrie Williams

• Important historique de compétition, en Angleterre et en Nouvelle-Zélande

• Préparation superbe, éligible pour de nombreux évènements pour voitures de tourisme des années 1980 et Groupe A

Réponse efficace de BMW à l'homologation surprise de la Jaguar XJ-S avant le Championnat d'Europe des Voitures de Tourisme (ETCC) 1983, la 635 CSI a été mise au point conjointement par Alpina et Schnitzer Motorsport, spécialistes de la marque.

Ce présent châssis a été réalisé par Ted Grace, qui est resté longtemps associé avec le populaire Australien Brian "Yogi" Muir, ancien pilote de GT40 au sein de l'écurie Gulf. Il était prévu que Frank Sytner participe avec cette voiture au British Touring Car Championship (BTCC) 1983, tout en prenant part occasionnellement à certaines manches du Championnat d'Europe, avec Muir comme coéquipier.

En BTCC, Sytner terminait troisième (place requalifiée ensuite en victoire) à Silverstone et deuxième à Donington Park (bénéficiant là aussi d'une requalification en victoire à la suite de l'élimination de la Rover victorieuse de Lovett). Lors de la manche organisée en ouverture du Grand Prix d'Angleterre, certaines scènes de bagarres spectaculaires provoquaient la disqualification des quatre premiers (dont Sytner, quatrième), au profit d'un Hans-Joachim Stuck perplexe, invité dans la série. Au Tourist Trophy, avant-dernière manche de l'ETCC 1983, une dixième place bien gagnée par Sytner et Muir était assombrie par le décès de Muir, victime d'un arrêt cardiaque alors qu'il rentrait chez lui par la route.

La saison 1984 voyait l'équipe se lancer dans un programme semblable de participations en BTCC et ETCC. Dans le championnat britannique, Silverstone se révélait un circuit très favorable, avec trois troisièmes places, alors qu'au mois de juillet la manche de Snetterton permettait d'obtenir une excellente deuxième place derrière la Rover d'Andy Rouse, leader de la série. La saison connaissait d'autres bons résultats, comme une quatrième place à Thruxton le lundi de Pâques, et une autre troisième place à Donington en septembre. Parallèlement, une neuvième position aux 24 Heures de Spa (en faisant équipe avec les frères Paul et Valentin Simons) constituait un succès notable dans l'épreuve majeure de l'ETCC.

Au cours de l'hiver 1984/1985, RA1-22 était vendue à l'agent BMW néo-zélandais Johnstone. Sytner était invité à partager le volant avec le pilote local John Morton pour la course en ville des "Wellington 500", et l'équipage remportait une belle deuxième place derrière la Volvo 240T de Michel Delcourt et Robbie Francevic. Une semaine plus tard, la BMW était engagée aux "Pukekohe 500", mais des problèmes de pont arrière provoquaient un rare abandon.

En 1986, aux "Wellington 500", Morton partageait la voiture avec la légende néo-zélandaise Jim Richards (sept fois vainqueur des "Bathurst 1000"), mais une défaillance d'embrayage empêchait la voiture de terminer. Le même équipage utilisait la voiture en 1987 à la course d'une heure de Taupo, mais il n'existe malheureusement aucune trace des résultats.

Cette voiture, châssis RA1-22, est restée en Nouvelle-Zélande jusqu'au début de 2016, année où elle est revenue en Europe. Magnifiquement préparée, elle représente une machine désirable et extrêmement compétitive pour la nouvelle série "Heritage Touring Cup" de Patrick Peter, ainsi qu'une rare opportunité d'acquérir un exemplaire authentique de ce qui est peut-être la voiture de Groupe A la plus charismatique et la plus recherchée de toutes.



Suggested lots

15 - 17 August 2019

Monterey

Monterey Conference Center, Monterey, California

RM | SOTHEBY'S

29 August - 1 September 2019

Auburn Fall

Auburn Auction Park, Auburn, Indiana

RM | AUCTIONS