language

Monaco | Lot 187

1972 Iso Grifo IR8 Targa Conversion

{{lr.item.text}}

{{x.text}}

€201,600 EUR | Sold

Monaco | Monte Carlo, Monaco

10 May 2014


Chassis No.
230-381
Engine No.
1622
  • Unique targa top conversion
  • High-quality recent restoration
  • Five-speed gearbox for effortless cruising
  • Unique targa top conversion
  • High-quality recent restoration
  • Five-speed gearbox for effortless cruising

365 hp, 351 cu. in. OHV Ford Cleveland V-8 engine, five-speed manual gearbox, coil-spring independent front suspension, de Dion rear suspension with coil springs, and power-assisted front disc brakes. Wheelbase: 2,499 mm

365 hp, 351 cu. in. OHV Ford Cleveland V-8 engine, five-speed manual gearbox, coil-spring independent front suspension, de Dion rear suspension with coil springs, and power-assisted front disc brakes. Wheelbase: 2,499 mm

By World War II’s end, as Italy re-tooled for peace, Rivolta embarked on the manufacture of motorcycles, scooters and tricycles. Amongst these were the Furetto, the Isoscooter, and the Isocarro. By the 1960s, Rivolta had embarked on performance car manufacture. Working with engineer Giotto Bizzarrini, designer Giorgetto Giugiaro, and coach builder Bertone, he created the Iso Rivolta, which was introduced at the 1962 Torino Auto Show.

As a follow-up, the Bizarrini-Giugiaro-Bertone team came up with the Iso Grifo in 1963. The Grifo A3/L utilised Chevrolet power components and was considerably more streamlined than the Rivolta. It would later be joined by an A3/C competition version. The cars were driven by the Borg-Warner “top-loader” four-speed, also as used in the Corvette, although a five-speed ZF gearbox was offered late in the series. Production of the Iso Grifo continued into 1974, by which 5.8-litre units from Ford became available. In all, just 413 Iso Grifos of all configurations were built.

The Grifo offered here is the ninth out of just thirty-four cars built with the 5,754-cubic centimetre Ford Cleveland engine. Whilst it was originally fitted with an automatic gearbox, a correct ZF five-speed manual unit has been added for further sporty driving and comfortable cruising with its overdrive in top gear. The automatic unit was rebuilt and is included, along with its driveshaft, should a new owner wish to reinstall it.

This Iso Grifo was originally delivered to France in June 1972, and it remained there for the majority of its life, until it was acquired by a Dutch collector in 2005. It is believed to have originally been delivered in attractive metallic beige with a very light Vaumol leather interior. Whilst the car’s early history in France isn’t precisely known, it had been repainted red at some point and had showed considerable use when purchased. During that time, the original coupé roof had also been converted to the unique targa configuration, which it sports today.

After acquisition by the current owner several years ago, the Grifo undertook a comprehensive restoration, which included rebuilding the targa roof system to ensure proper function. The photo-documented restoration saw the body completely disassembled, stripped to bare metal, and finished in its stunning colour combination, which is believed to be original. The interior was also trimmed in new light beige leather and has been fitted with air conditioning for enhanced comfort. Mechanically, the car has been properly detailed without being overdone.

As described by Autocar, the Grifo is an “eye-catching Bertone body with high-class finish and thoughtful detail. Comfortable ride, excellent roadholding, sensitive brakes, and phenomenal acceleration take all the strain from driving. [A] Grand Touring car par excellence”.

Moteur V-8 Ford Cleveland, 351 ci (5 754 cm3), 365 ch, soupapes en tête, boîte manuelle cinq rapports, suspension avant indépendante avec ressorts hélicoïdaux, suspension arrière de Dion avec ressorts hélicoïdaux, freins hydrauliques assistés à disques sur les quatre roues. Empattement: 2 499 mm.

  • Conversion unique en découvrable targa
  • Restauration récente de grande qualité
  • Boîte cinq rapports permettant de voyager sans effort

Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, alors que l'Italie se reconstruit, Rivolta se lance dans la fabrication de motos, scooters et triporteurs. Parmi ces produits se trouvent le Furetto, l'Isoscooter et l'Isocarro. Au cours des années 1960, Rivolta se tourne vers la fabrication de voitures de sport de haut niveau. Travaillant avec l'ingénieur Giotto Bizzarrini, le styliste Giorgetto Giugiaro et le carrossier Bertone, il donne le jour à l'Iso Rivolta, présentée au Salon de Turin 1962.

Pour aller plus loin, l'équipe Bizarrini-Giugiaro-Bertone présente en 1963 l'Iso Grifo. La Grifo A3/L utilise une mécanique Chevrolet et affiche une ligne plus effilée que la Rivolta. Elle sera complétée par la suite par la version A3/C de compétition. Les voitures sont équipées d'une boîte Borg-Warner « top-loader » quatre rapports, identique à celle utilisée dans la Corvette, mais une boîte ZF cinq rapports est proposée à la fin de la série. La production de l'Iso Grifo se poursuit en 1974, époque à laquelle un moteur Ford V-8 de 5,8 litres est également disponible. En tout, 413 exemplaires d'Iso Grifo voient le jour, toutes configurations confondues.

La Grifo proposée ici est la neuvième de 34 voitures produites avec le moteur Ford Cleveland 5 754 cm3. Elle était équipée à l'origine d'une boîte automatique, mais qui a laissé place à une boîte ZF cinq rapports du modèle correct, ce qui permet une conduite plus sportive mais aussi, sur les longs trajets, plus relaxante grâce au cinquième rapport plus démultiplié. La boîte automatique avait été refaite et elle est livrée avec la voiture, avec l'arbre de transmission correspondant, si jamais un nouvel acquéreur souhaite la remettre en place.

Cette Iso Grifo a été livrée neuve en juin 1972 en France, et elle y est restée jusqu'à 2005, année à laquelle elle a été achetée par un collectionneur hollandais. Elle est supposée avoir été livrée à l'origine dans un très élégant beige métallisé, avec un intérieur en cuir Vaumol très léger. Bien que l'historique de la voiture ne soit pas connu avec précision, elle a été repeinte à un moment donné de couleur rouge et montrait des signes d'usure importants quand elle a été achetée. Pendant cette période, le toit d'origine a été modifiée pour cette configuration targa, dont elle dispose toujours aujourd'hui.

Après l'avoir achetée il y a plusieurs années, le présent propriétaire a entrepris une restauration complète de cette Grifo, ce qui comprenait la réfection du toit targa pour qu'il soit correctement opérationnel. Les photos de la restauration montrent la carrosserie complètement démontée, la tôle mise à nu, pour ensuite adopter une superbe combinaison de couleurs qui est probablement celle d'origine. L'intérieur a été refait en cuir beige clair et a reçu un système d'air conditionné pour améliorer le confort. Mécaniquement, la présentation de la voiture a été très soignée, sans ostentation.

Comme l'écrivait le magazine Autocar, la Grifo est une « carrosserie Bertone superbe, avec une finition de grande classe et des détails soignés. Comportement confortable, excellente tenue de route, freins efficaces et accélération phénoménale vous débarrassent de toute la tension de la conduite. [Une] voiture de Grand Tourisme par excellence ».

Suggested lots