Lot Number
150

1978 Ferrari 308 GTS

Sold For €269.375

Inclusive of applicable buyer's fee.

RM | Sotheby's - MONACO 2018 - Originally the personal car of Works driver Gilles Villeneuve


Chassis No.
Engine No.
21371
04385

Documents: Cancelled Italian Libretto

  • Personal car of Gilles Villeneuve from 1978 until his death in 1982
  • The second 308 GTS ever built; retained by Ferrari for development use
  • Used for the official 308 GTS factory brochure
  • Rare early series, single-exhaust car having covered just 36,600 km from new
  • Extensively documented, and retaining its original engine
  • Accompanied by its ASI Certificato d’Identità (the letter of authenticity signed by Jacques Villeneuve), factory handbook and original tool kit

Gilles Villeneuve occupies a special status in Grand Prix history that exceeds mere numbers and statistics: He came 2nd in the 1979 World Championship and scored six victories and 101 points in his career, but it was his notoriously aggressive driving style that made him a crowd favourite. He remains – with the possible exception of Ayrton Senna – the most charismatic and spectacular driver of all, gaining him status as a national hero in his home country, Canada, as well as Italy.

Progressing to Formula 1 at the relatively late age of 27, Villeneuve was signed by Ferrari in time for the final two races of the 1977 season. It was Enzo Ferrari himself who, at the end of the season, gave him the chance in one of the red racers – reportedly because the Canadian reminded Ferrari of another great: Tazio Nuvolari. Although Villeneuve had already enjoyed a tour of the world championship, it was not the results he remembered, but that driving style: Villeneuve knew only one way to drive, and that was to the limit – and sometimes a bit over.

His arrival at the Scuderia neatly coincided with the introduction of the company’s new Pininfarina-styled 308 GTS model at the Frankfurt Motor Show in September, and it was only natural that Ferrari’s newest Formula 1 driver would be at the front of the waiting list to receive its latest and greatest.

According to Formula Automobile: Ferrari of Denmark, chassis no. 21371 holds a very special place within the hierarchy of the 308 family of Ferraris. Manufactured in 1977 as the second 308 GTS ever built, the car was originally used for developmental purposes and afterwards was refurbished, subsequently being used by the factory for the official 308 GTS brochure. Retained by the factory, the car was formally registered in Modena (MO 439235) and given to Gilles Villeneuve for his personal use on 30 October 1978. Finished in unusual Rosso Dino, the car benefitted from – amongst other modifications – an uprated clutch, as fitted to the contemporary 512 BB model.

Over the next four years, the car resided at Villeneuve’s Monaco home for some very quick commuting to and from the Ferrari Factory in Maranello – a distance of some 270 miles, which under normal circumstances could be covered in just over four and a half hours. Yet the unassuming Québécois, on one memorable occasion, reputedly managed it in a mere 2 hours and 25 minutes: an average speed of almost 112 miles per hour. Unbelievable perhaps, but if anyone could do it, Gilles could.

After Villeneuve’s untimely death in the 1982 Belgian Grand Prix, the car was retained by Ferrari until 1984, whereupon it was sold to Michele Superbo of Modena. Thereafter, it passed to his wife Rosanna in 1994 until it was acquired by the vendor in 2010. Since then, the car has been displayed in his native Denmark, and was invited to form part of an exhibition at the Museo Ferrari, Maranello, in 2012.

Remarkably original, having covered less than 37,000 km from new, chassis 21371 represents a rare opportunity to acquire what is perhaps the most significant 308 GTS in existence. Marketed to thousands through Ferrari’s official brochure for the model after being used internally for factory development, its priceless association with, as Jody Scheckter so aptly put it, ‘simply the fastest driver in the history of motor racing’, only adds to its allure.


• Voiture personnelle de Gilles Villeneuve, de 1978 jusqu'à son décès en 1982

• Deuxième 308 GTS produite ; utilisée par Ferrari à des fins de développement

• Utilisée pour le catalogue 308 GTS officiel

• Rare version des débuts, simple échappement et 36 600 km d'origine

• Trè bien documentée, moteur d'origine

• Accompagnée de son "ASI Certificato di Identita", d'une lettre d'authenticité signée Jacques

• Villeneuve d'un manuel d'utilisation et d'une trousse à outils d'origine

Gilles Villeneuve occupe dans l'histoire du sport automobile une position spéciale, qui dépasse chiffres et statistiques : il a terminé deuxième au Championnat du Monde 1979, a signé six victoires et totalisé 101 point au cours de sa carrière, mais surtout son style de conduite généreux en a fait un des enfants chéris du public. Il reste, avec l'exception possible d'Ayrton Senna, le pilote le plus charismatique et le plus spectaculaire de tous, ce qui lui a valu le statut de héros national dans son pays natal, le Canada, mais aussi en Italie.

Ayant atteint la Formule 1 à l'âge relativement avancé de 27 ans, Villeneuve a été engagé par Ferrari juste à temps pour les deux dernières épreuves de la saison 1977. C'est Enzo Ferrari lui-même qui, à la fin de la saison, lui a donné l'occasion de prendre le volant d'un de ses bolides rouges — parce que, dit-on, le Canadien rappelait à Ferrari un autre grand pilote, Tazio Nuvolari. Villeneuve avait déjà effectué une manche du Championnat du Monde et ce n'était pas son résultat qui l'avait frappé, mais son style de pilotage ; car Villeneuve ne connaissait qu'une seule façon de mener sa voiture : à la limite — et parfois même au-delà.

Son arrivée à la Scuderia coïncidait presque avec le lancement de la nouvelle Ferrari 308 GTS dessinée par Pininfarina et présentée au Salon de Francfort au mois de septembre. Il était logique que le pilote Ferrari F1 fraîchement engagé ait été en tête de liste pour bénéficier de ce tout nouveau modèle.

Selon Formula Automobile Ferrari Danemark, ce châssis 21371 occupe une place très particulière dans la hiérarchie de la famille des Ferrari 308. Produite en 1977 et deuxième 308 GTS jamais sortie d'usine, elle a été utilisée à l'origine à des fins de développement avant d'être remise en état et utilisée par l'usine pour apparaître dans le catalogue officiel de la 308 GTS. Conservée à l'usine, la voiture a été officiellement immatriculée à Modène sous le numéro MO 439235 et donnée à Gilles Villeneuve le 30 octobre 1978 pour son usage personnel. D'une teinte "Rosso Dino" inhabituelle, elle a bénéficié (entre autres modifications) d'un embrayage amélioré, tel que celui qui était installé sur les 512 BB de cette époque.

Au cours des quatre années qui ont suivi, cette voiture est restée au domicile de Villeneuve à Monaco pour des trajets rapides jusqu'à l'usine Ferrari de Maranello, soit une distance de 430 km qui, dans des circonstances normales, réclamerait une durée de 4 h 30 environ. Pourtant, le modeste Québécois a réussi un jour à effectuer ce parcours en 2 h 25, ce qui correspond à une vitesse moyenne de 180 km/h. Incroyable sans doute, mais si quelqu'un en était capable, c'était bien Gilles Villeneuve.

Après la disparition prématurée de Villeneuve au Grand Prix de Belgique 1982, la voiture a été conservée chez Ferrari jusqu'en 1984, date à laquelle elle a été vendue à Michele Superbo, de Modène. Par la suite, elle est passée en 1994 entre les mains de son épouse Rosanna avant d'être achetée en 2010 par le propriétaire actuel. Depuis lors, elle a été exposée dans son Danemark natal et a été invitée en 2012 à faire partie d'une exposition au Museo Ferrari, à Maranello.

En état d'origine remarquable, affichant moins de 37 000 km d'origine, cette voiture (châssis 21371) représente une rare opportunité de faire l'acquisition de ce qui est peut-être la plus importante 308 GTS en existence. Affichée à tous par le biais du catalogue officiel du modèle après avoir été utilisée par l'usine à des fins de développement, cette voiture bénéficie en plus de liens particuliers avec celui que Jody Scheckter a judicieusement décrit comme "le pilote de plus rapide de l'histoire du sport automobile, tout simplement". Le prestige de cette Ferrari en sort renforcé.



Suggested lots

8 December 2018

The Petersen Automotive Museum Auction

Petersen Automotive Museum, Los Angeles, California

RM | SOTHEBY'S

17 - 18 January 2019

Arizona

Arizona Biltmore Resort & Spa, Phoenix, Arizona

RM | SOTHEBY'S